Votre météo par ville

Boom du bio : “Les gens sont rassurés par une consommation différenciée”

05-05-2020

Actualité

C’est tout frais

La Biocoop Vert’Tige qui possède sa propre exploitation maraîchère à Wavrin (59), en métropole lilloise, a trois magasins. Un sur place et deux à Lille. Augmentation des ventes, de la fréquentation, nouvelle clientèle et reconnaissance, le responsable du rayon frais d’une des boutiques lilloises témoigne dans le cadre de notre grand format sur le boom du bio en confinement.

La Biocoop Vert’Tige Sébastopol. © DR

Une enquête nationale révèle une importante augmentation de l’attrait pour le bio en cette période de confinement. L’avez-vous constaté à l’échelle de votre Biocoop ?

Je pense qu’il y a eu une augmentation de l’activité dans tous les secteurs de la vente alimentaire puisque l’on a “bénéficié” du report des 25 % de repas pris à l’ordinaire hors domicile. Si on ajoute à cela les repas normalement pris à la cantine par les enfants, cela fait une quantité non négligeable de repas pris à la maison donc d’aliments consommés en magasin.

Pour notre part, oui, nous avons constaté une augmentation de 50 % du panier moyen (en valeur, ndlr). Cela tient aussi au fait que les clients viennent moins souvent. Ils font, du coup, plus d’achats en une seule fois.

L’augmentation s’est vraiment répercutée sur toutes les gammes, nous avons donc dû faire appel à des embauches temporaires pour gérer cette demande nouvelle durant le confinement.

Les comportements d’achats ont-ils évolué pendant cette période ?

Au début du confinement oui, il y a eu un report sur les produits d’épicerie, les pâtes, le riz. C’était surtout des achats de stockage, comme si les gens avaient peur. Passées les deux premières semaines, l’effet de panique s’est estompé, la consommation s’est normalisée avec plus d’achats plaisirs. La viande, les fruits de mer se sont par exemple mieux vendus.

En termes d’approvisionnement, on a eu quelques petites difficultés sur la farine et les œufs notamment. On s’est redirigé vers du local auprès de fournisseurs historiques, on a étoffé la gamme, ça continuera. Dans certains cas, plus rares, on a aussi récupéré les produits destinés aux cantines et à la restauration collective.

Avez-vous vu de nouveaux clients arriver ?

Oui, c’est certain qu’on a eu pas mal de nouvelles têtes. Après, comment savoir si ce sont des gens qui découvrent le bio ? Difficile de dire où ils ont l’habitude de consommer en temps normal. Certains nouveaux clients sont sûrement venus chez nous pour des raisons pratiques, parce que c’était le plus proche de chez eux et qu’ils allaient peut-être, avant, faire des courses près de leur travail. Mais une chose paraît sûre, avec pas mal de dépenses en moins (les sorties, restaurant…), la part du budget mensuel dédiée à l’alimentaire a augmenté. Les gens ont choisi de privilégier la qualité.

Quand ça ne va pas très bien, on se rapproche de l’essentiel, les clients sont probablement rassurés par une consommation différenciée. Les repas, l’élaboration de plats, de gâteaux en famille représentent un moment privilégié durant le confinement. Tout ce qu’on peut espérer, c’est de continuer sur cette dynamique, même après !

En tous cas, notre équipe a vraiment constaté de la gratitude de la part des consommateurs, c’est assez agréable de sentir ça en ce moment.

Propos recueillis par Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires