Accueil/Actualité/ALIMENTATION. UNE NOUVELLE APPLICATION CONTRE LE GASPILLAGE

ALIMENTATION. UNE NOUVELLE APPLICATION CONTRE LE GASPILLAGE

L’application Food Life a été lancée lundi 16 octobre à Lille en présence de ses fondateurs. Objectif ? Faciliter la redistribution des invendus des grandes surfaces alimentaires.

L’application Food Life a été lancée lundi 16 octobre, au siège du Conseil régional des Hauts de France, avec la participation de son président Xavier Bertrand (au centre), l’entrepreneur du web Marc Simoncini, le militant anti-gaspi Arash Derambarsh, et Régis Degelcke, représentant le groupe Auchan.

Il faut être fort ou avoir l’esprit sacrément décalé pour établir rapidement un lien entre le site de rencontre Meetic et les invendus des grandes surfaces alimentaires. Il en existe pourtant bien un, puisque Marc Simoncini, entrepreneur dans le web et fondateur de Meetic, vient de lancer l’application Food Life. Cette application disponible sur le Web, sur l’AppStore et Google Play, vise à faciliter le don des invendus des grandes surfaces en les répertoriant sur une carte interactive, accessible aux associations en charge de l’aide alimentaire et leurs bénéficiaires. Pour l’accompagner dans ce projet, Marc Simoncini a bénéficié de l’aide d’Arash Derambarsh, élu à Courbevoie et militant de l’anti-gaspillage alimentaire. Les deux hommes s’étaient donnés rendez-vous au siège du Conseil régional des Hauts de France à Lille, lundi 16 octobre, à l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire et de la journée mondiale de l’alimentation. La Région Hauts de France, représentée par son président Xavier Bertrand, et le groupe de distribution nordiste Auchan étaient également de la partie. Depuis février 2016, la loi contre le gaspillage alimentaire impose aux supermarchés de donner leurs invendus consommables à une association de leur choix, pour permettre ensuite leur redistribution le soir même. En cas de refus d’une enseigne, celle-ci s’expose à une peine d’amende de 3 750 euros. Or, depuis la mise en œuvre de cette loi, on estime à plus de dix millions le nombre de repas servis aux démunis par le biais de l’aide alimentaire.

Vincent Fermon

2017-10-17T12:11:10+00:00 17 octobre 2017|Categories: Actualité|Mots clés: , , , , |