Accueil/Actualité/Betteraves. Face à l’offre de Tereos, la réponse de ses ex-coopérateurs

Betteraves. Face à l’offre de Tereos, la réponse de ses ex-coopérateurs

La coopérative Tereos annonce être prête à acheter les betteraves produites en 2019-2020 par ses 3 coopérateurs exclus, tandis que des élections dans trois régions du nord de la France pour les remplacer sont programmées début de semaine prochaine.

C’est sur Twitter que le président du conseil de surveillance de la coopérative Tereos, François Leroux, l’a annoncé ce jeudi 29 novembre, au matin : « Nous venons de proposer de nouveau aux trois ex-coopérateurs de leur acheter leurs betteraves en 2019-2020. Dans les délais pour prévoir leurs semis ».

Du côté des intéressés, l’annonce a de quoi surprendre. Pas tant sur le fond, mais plutôt sur le choix de la date pour l’annoncer. Joint par téléphone ce matin, Gérard Clay, l’un des trois agriculteurs exclus et ex-président de la région Nord Littoral s’en explique : « Cela est mieux que rien, et je vais accepter la proposition, puisque je n’ai pas d’autre choix. Sans cela, je n’ai pas d’autre débouché pour mes betteraves. Mais cette annonce me semble quand même bizarre, à trois jours d’élections ».

Pour  Xavier Laude, que nous avons contacté en début d’après-midi,  la proposition qu’il a reçue par courrier ne le convainc pas plus : « J’ai bien reçu aujourd’hui (29 novembre) un courrier de Tereos me proposant l’achat de mes betteraves, en tant que non-coopérateur, explique l’intéressé. Mais j’ai encore besoin de réfléchir à cette proposition puisque ma demande de réintégrer la coopérative n’est pas entendue. J’aime la betterave, c’est une culture qui compte pour moi, mais je ne suis pas prêt à faire n’importe quoi. En produire pour une autre entreprise ne va pas de soi, puisque j’ai toujours expliqué être attaché à la coopérative dans laquelle je me suis investi ».

Estimant qu’il n’y a pas « urgence » à répondre à la proposition de Tereos, Xavier Laude veut prendre le temps de la réflexion.

Une proposition et des élections

D’ici quelques jours, les 3, 4 et 5 décembre, des élections partielles auront en effet lieu dans trois sections de la coopérative – Nord, Nord Littoral et Picardie Ouest – pour remplacer les 70 conseillers de région qui avaient démissionné courant de l’été 2018.

En août dernier, Xavier Laude, Gérard Clay et Gilles Bollé, ont été exclus de la coopérative par son conseil de surveillance pour divulgation « d’informations fausses, mensongères, et diffamation », ainsi que pour des « opérations de déstabilisation », selon Tereos.

Depuis leur exclusion, les coopérateurs exclus ont usé de différents recours pour tenter de retrouver leur statut et redonner un débouché à leurs betteraves : lancement d’une pétition visant à provoquer une assemblée générale extraordinaire au sein de la coopérative Tereos (septembre 2018), tentative de médiation avec la Haute autorité de la coopération agricole, puis plus récemment une assignation en référé déposée devant le tribunal de grande instance de Saint-Quentin (02).

Le but de cette dernière démarche ? Obtenir la réintégration de Xavier Laude, Gérard Clay et Gille Bollé au sein de la coopérative. Ces derniers ont été entendus par les magistrats le 22 novembre.

La décision du tribunal de grande instance saint-quentinois étant attendue pour le 20 décembre prochain, les trois ex-présidents de région n’ont toutefois pas la possibilité de se présenter aux élections qui ont lieu la semaine prochaine.

Dans les colonnes du numéro de Territoires et Territoires à paraître ce vendredi 23 novembre, le président de la CGB Nord-Pas de Calais (syndicat betteravier) évoque quant à lui un « sentiment de malaise et de honte » : « Comment des agriculteurs peuvent-ils se retrouver devant des tribunaux pour réclamer leur réintégration alors que leur seul désir était de rendre plus performante leur coopérative », s’étonne Christophe Mullie ; sans douter que « le conseil de surveillance en place aujourd’hui travaille pour le bien de la coopérative ».

Vincent Fermon

Vincent Fermon 2018-12-11T09:17:05+00:00 29 novembre 2018|Categories: Actualité|Mots clés: , , , |