Accueil/Actualité, Vivre/BRICOLAGE : FAIRE JOUER L’ENTRAIDE ENTRE PARTICULIERS

BRICOLAGE : FAIRE JOUER L’ENTRAIDE ENTRE PARTICULIERS

Pour réaliser des petits travaux de bricolage, il est possible de passer par des plateformes en ligne de mise en relation entre particuliers. Qui propose ces services ? Comment sont-ils rémunérés ? Les explications sur ce mode d’intermédiation.

Tout le monde n’a pas la chance d’être bricoleur ou de connaître un proche qui l’est. Alors, pour monter un meuble, réparer un robinet ou encore poser du carrelage, Internet peut venir à votre secours. Depuis plusieurs années, des plateformes de mise en relation de particuliers pour l’aide au bricolage ont vu le jour. Le principe est souvent le même : poster une annonce avec ses besoins ou contacter une personne qui propose ses services. Ces sites sont uniquement des intermédiaires. « Nous vérifions l’identité, les coordonnées téléphoniques et le numéro de sécurité sociale des personnes qui proposent leurs services », détaille Augustin Verlinde, cofondateur de l’une d’entre elles, frizbiz.com.

Des artisans ou des bricoleurs amateurs

Ils sont nombreux à proposer leurs services : artisans cherchant une nouvelle clientèle ou habitués du bricolage qui sont prêts à donner un petit coup de main. « Pour être sûr d’avoir la personne la plus apte à réaliser vos travaux, soyez le plus précis possible dans la rédaction de votre annonce en détaillant tout le chantier, sa période de réalisation mais aussi si vous disposez ou non des outils nécessaires », conseille Valérie Gruau, fondatrice du site seniorsavotreservice.com, proposant les services de personnes de plus de 45 ans. Pour s’assurer de la compétence des intervenants, les utilisateurs ont la possibilité de mettre des notes aux personnes après la réalisation.

Pas de gros travaux

Pour faire appel à des particuliers, il doit s’agir de petits travaux. Les gros chantiers ne sont pas permis. Ils nécessitent l’intervention de professionnels couverts par une garantie décennale. Sont ainsi interdits tous les aménagements touchant à la structure du bâtiment, les gros travaux d’électricité, de plomberie, la pose du carrelage pour une superficie dépassant 20 m². « Ce qui fait que nous ne sommes pas en concurrence directe avec les artisans, précise Valérie Gruau. Les prestations proposées sont rarement réalisées par les professionnels car elles ne sont pas rentables ».

Des activités déclarées

Sans assurer de contrôle, les plateformes veillent toutefois à ce que le travail effectué soit déclaré. « Mieux vaut prendre le statut de micro-entrepreneur, ce qui facilite les démarches des deux côtés car ils émettent une facture », préconise Augustin Verlinde. Si ce n’est pas le cas, il faudra alors régler la personne intervenant via des chèques emploi services. « Ce mode de paiement est très intéressant, car il vous permet de bénéficier d’un avantage fiscal égal à 50 % du montant des dépenses dans la limite de 500 euros » rappelle Valérie Gruau.

Autre point de vigilance : l’assurance. Certaines plateformes rendent obligatoire la souscription à une protection dans le règlement de la prestation. Elles peuvent notamment intervenir en cas de litige. « Si ce n’est pas le cas, contactez votre assurance pour savoir dans quelle mesure vous êtes couvert. Mieux vaut toujours rédiger un contrat signé afin que les deux parties soient d’accord dès le départ sur la prestation à réaliser », conseille Valérie Gruau.

Une réelle économie ?

Les « jobbeurs », nom donné aux personnes proposant leurs services, pratiquent les prix qu’ils souhaitent. Les sites leur indiquent toutefois des fourchettes de tarifs en fonction des prestations. « L’avantage économique est surtout réel lorsqu’il s’agit de dépannage d’urgence, affirme Augustin Verlinde. Au lieu de faire appel à un serrurier, un particulier pourra tout à fait être apte à ouvrir la porte pour un prix beaucoup moins élevé ». De leur côté, pour se rémunérer, les plateformes peuvent prendre une commission sur le montant de la prestation réalisée ou proposer des formules d’abonnement pour la mise en relation.

2017-08-10T08:29:45+00:00 10 août 2017|Categories: Actualité, Vivre|Mots clés: , , |