Accueil/Actualité, brèves, Gérer/Cotisations patronales revues à la baisse

Cotisations patronales revues à la baisse

Depuis le 1er octobre 2019, la cotisation patronale de l’assurance chômage est réduite au taux
de 4,05 %.

La « réduction Fillon » a été modifiée le 1er octobre 2019. © Pixabay

Un décret paru au Journal officiel du 30 décembre 2018 instaure l’allègement d’une série de cotisations sociales (dans le cadre de la réduction générale des cotisations patronales, aussi appelée « réduction Fillon » ou « zéro cotisations Urssaf »). 

Une de ces réductions s’applique depuis le 1er octobre 2019. Elle concerne la contribution d’assurance chômage. 

Dorénavant, elle est fixée au taux de 4,05 %. Cette baisse de la part patronale des cotisations est uniquement  applicable pour les salaires inférieurs à 1,6 fois le SMIC, soit 29 207,38 €/an. Elle était déjà en vigueur depuis le 1er janvier 2019 pour :

  • les contrats d’apprentissages ;
  • les employeurs agricoles (exploitation de cultures, d’élevages, entreprises de travaux agricoles, travaux forestiers…) ;
  • les entreprises situées dans les territoires d’outre-mer.

Cet avantage a pour but d’exonérer, à terme, l’employeur de cotisations et de contributions sociales. D’autres charges patronales ont ainsi vu leur taux diminuer au 1er janvier dernier. Il s’agit des cotisations de retraites complémentaires obligatoires Agirc-Arrco, des cotisations maladie-maternité, invalidité, décès et vieillesse, des cotisations d’allocations familiales, de la contribution du fonds national d’aide au logement, de la contribution solidarité autonomie, de la cotisation accidents du travail et de la contribution d’équilibre général.

Lucie Debuire

Lucie Debuire 2019-10-04T10:18:34+00:00 4 octobre 2019|Categories: Actualité, brèves, Gérer|Mots clés: , , |