Accueil/Uncategorized/Lingot du Nord. Le Label Rouge a 20 ans

Lingot du Nord. Le Label Rouge a 20 ans

La production de lingots du Nord continue de s’accroître dans la plaine de la Lys. C’est de bon augure pour fêter le vingtième anniversaire de l’obtention du Label rouge.

C’était en 1998. Unis pour faire revivre la production de ce légume sec (cultivé dans la région depuis le XIXe siècle), un petit groupe de producteurs obtenait des instances européennes le célèbre Label rouge. Deux décennies plus tard, le pari est réussi pour les amoureux de ce haricot d’antan, aujourd’hui remis au goût du jour.

55 hectares en 2018
« Deux nouveaux et jeunes producteurs se sont lancés cette année, un autre devrait nous rejoindre également en 2019. Ce sont de bonnes nouvelles pour l’avenir de la production surtout que certains professionnels approchent de l’âge de la retraite », se réjouit André Charles, installé à Laventie (62) et président de l’association Lingot du Nord. Cette dernière compte 24 adhérents. Un chiffre stable mais avec un renouvellement des générations constant depuis quelques années. « Le regroupement des producteurs (au sein de la Cuma Chatrilys, ndlr) a permis de mettre en com- mun le matériel très spécifique nécessaire à la conduite de la culture, poursuit André Charles. Cela facilite l’initiation des derniers adhérents. » L’entreprise Asseman-Desprez de Merville (59), en charge du conditionnement des légumes, a également investi dans une trieuse pour la dernière campagne, ce qui évite désormais aux producteurs de séparer manuellement les haricots (terre, gousses hors calibre, cassées ou tachées). « C’est une réelle avancée qui va permettre d’attirer des exploitants, assure le président. La demande est là depuis cinq ans, il faut pouvoir y répondre dans de bonnes conditions. » Sur l’ensemble de la zone d’indication géographique protégée (IGP) relative aux lingots du Nord (60 communes concernées), 55 ha vont être implantés en 2018. C’est près de 2 hectares de plus que l’année dernière. Dans ce bassin de production, les semis vont commencer cette semaine et se poursuivre jusqu’à la fin du mois de mai. Les lingots sont traditionnellement fauchés à la mi-septembre puis séchés à l’air libre à l’aide de « perroquets », de géants chevalets en bois.

Simon Playoult

2018-05-14T08:01:22+00:00 14 mai 2018|Categories: Uncategorized|