Accueil/Magazine/Et si on achetait des fleurs locales et de saison ?

Et si on achetait des fleurs locales et de saison ?

© DragonImages – stock.adobe.com ; © Highwaystarz Fotolia; © CandyBox Images – stock.adobe.com

  

Aujourd’hui, presque 9 fleurs sur 10 vendues en France sont importées de l’étranger. Alors de nouvelles entreprises misent sur la fleur locale et de saison.

Une industrie mondialisée

Les fraises ne poussent pas en hiver et on ne trouve pas plus de tomates ou de courgettes sur les étals du marché. Mais qu’en est-il pour les fleurs ? Quelle est la saison des roses ou des dahlias ? On se pose d’autant moins la question quand on peut acheter toutes les variétés à n’importe quelle période de l’année.

Aujourd’hui, 85 % des fleurs vendues en France arrivent de l’étranger. Des Pays-Bas, devenus la plaque tournante des fleurs coupées en Europe, mais aussi du Kenya, d’Équateur, de Colombie…

Les Français préfèrent local et de saison

En moyenne, elles sont coupées dix jours avant d’être livrées, le temps d’arriver de l’autre bout du monde par avion-cargo. Problème : si la main d’œuvre s’avère moins chère là-bas et que le climat permet un meilleur rendement, ces fleurs sont cultivées dans des conditions écologiques déplorables et la filière horticole française décline.

Pourtant, dans un sondage publié par l’institut OpinionWay l’an dernier, la majeure partie des personnes interrogées ont déclaré préférer des fleurs produites localement (69 %) et de saison (81 %).

Retour au circuit court

Depuis quelque temps, des producteurs et des fleuristes français, parfois labellisés « écoresponsables », travaillent sur une offre de fleurs fraîches et locales. Objectif : remettre la saisonnalité et la proximité en avant sur ce marché. De même, de nouveaux services de livraison de bouquets émergent en ligne. Il y a par exemple Bloom’s, Bergamotte ou Monsieur Marguerite.

Des bouquets sur abonnement

Ces services permettent de se faire livrer des bouquets aussi bien de façon occasionnelle que sur abonnement. Compter environ 35 euros pour un bouquet. Mais chaque service a ses spécificités.

Fleurs d’Ici compose ses bouquets avec des variétés de fleurs que vous ne trouverez pas ailleurs. Mais ne livre qu’à Paris ou en proche banlieue.

Chez Bloom’s, le client est invité à composer lui-même son bouquet à partir de ce qu’il trouve dans la box (fleurs, feuillage, toile de jute et ruban). Le tout avec quelques conseils d’entretien. Les adeptes du fait main pourront aussi s’aider de vidéos tutoriel du fleuriste Gilles Pavan afin de réaliser un bouquet harmonieux… et durable.

APEI-Actualités. C.H.

Coline Lucas 2018-04-13T15:35:09+00:00 15 avril 2018|Categories: Magazine|Mots clés: , , , |