Accueil/Actualité/EXPOSITION. JEAN-FRANCOIS MILLET ET LE MONDE PAYSAN

EXPOSITION. JEAN-FRANCOIS MILLET ET LE MONDE PAYSAN

Peu connu en France de son vivant, ses œuvres ont une valeur inestimable : Jean-François Millet, portraitiste du monde agricole, est exposé pour la première fois au palais des Beaux-Arts de Lille.

Millet Jean-François (1814-1875). Paris, musée d’Orsay. RF1877.

De Van Gogh à Banksy en passant par Dali, d’innombrables artistes en France et Outre-Atlantique se sont inspirés de l’œuvre prolifique et singulière de Jean-François Millet : auteur des Glaneuses et de L’Angélus du soir, probablement l’un des tableaux les plus connus du monde occidental, le peintre est mis à l’honneur au palais des Beaux-Arts de Lille, jusqu’au 22 janvier.

L’agriculture comme figure de proue

« Le nom de Jean-François Millet s’est imposé naturellement, détaille Bruno Girveau, directeur du palais des Beaux-Arts de Lille. Nous voulions revenir aux fondamentaux, en proposant une monographie à notre public. » Pour la première fois depuis 45 ans, le peintre réaliste du XIXe siècle fait l’objet d’une exposition inédite, vue comme une réhabilitation de son œuvre intemporelle et d’une grande intensité, dépeignant toutes les facettes du monde agricole. Divisée en trois temps forts, l’exposition restitue parfaitement toute la force du travail de Jean-François Millet, qui pose un regard bienveillant sur le monde paysan et a un rapport à la nature presque sacré, à une époque où la relation entre l’Homme et la nature se détériore de plus en plus. En guise de figure de prouede cette œuvre magistrale, l’agriculteur, sans visage, tour à tour aux champs ou à la ferme, cohabite avec la terre et le ciel dans une parfaite harmonie comme dans son tableau L’Angélus.

L’exposition s’attache aussi à montrer toute l’intemporalité de l’œuvre de Millet au travers des productions contemporaines américaines, avec Edward Hopper et sa peinture réaliste, les réalisateurs Terrence Malick (Les Moissons du ciel, 1978) et Gus Van Sant ou la photographie sociale des années 1910. À l’heure d’une crise sans précédent dans le monde agricole et où la question du retour des Hommes à la terre se pose avec autant d’acuité, l’œuvre de Jean- François Millet apparaît alors comme un étonnant et salutaire rappel à l’ordre.

Pratique
« Jean-François Millet / Millet USA », palais des Beaux-Arts de Lille, Depuis le 13 octobre 2017 et jusqu’au 22 janvier 2018. Tarifs : 10 €, 8 €. 7 € pour tous, à partir de 16 h 30 en semaine. Ouverture tardive les vendredis jusqu’à 20 h. Ouverture exceptionnelle les 26 décembre 2017 et 2 janvier 2018.
2017-10-20T09:13:52+00:00 20 octobre 2017|Categories: Actualité|Mots clés: , , |