Accueil/Actualité, Vivre/« JE VEUX DONNER UNE BELLE IMAGE DU MONDE AGRICOLE »

« JE VEUX DONNER UNE BELLE IMAGE DU MONDE AGRICOLE »

Depuis plus de 10 ans, Geneviève Lecocq-Lictevout, infirmière retraitée à l’âme paysanne, écrit des ouvrages où elle met l’agriculture du Nord à l’honneur.

Imprégnée de culture agricole et rurale, fille et femme d’agriculteurs, Geneviève Lecocq-Lictevout aime le monde agricole. Elle ne se contente pas de le penser, elle le dit aussi. Depuis plus de 10 ans, c’est à travers l’écriture qu’elle rend hommage aux agriculteurs du Nord. L’auteure régionale, qui a déjà écrit cinq ouvrages, publie ses livres en auto-édition. Le dernier, paru en 2016 et intitulé « Dis papy, c’est quoi un paysan aujourd’hui ? », est un vibrant hommage rendu aux valeurs du monde paysan qu’elle défend avec conviction.

Le livre raconte l’histoire d’un grand-père dont le fils s’est éloigné du monde agricole mais dont le petit-fils souhaite retrouver ses racines. À travers un courrier envoyé à son grand-père, il lui fait part de son envie de devenir paysan. Ce dernier lui envoie en retour une longue lettre où il lui explique sa vision de l’agriculture d’aujourd’hui. Au fil des pages, Geneviève Lecocq-Lictevout tord le cou aux idées reçues sur l’agriculture. Elle parle de transmission et d’agriculture familiale mais évoque aussi les enjeux environnementaux et la modernité de l’agriculture avec l’utilisation grandissante des nouvelles technologies. « Je veux donner une belle image du monde agricole et montrer sa modernité aux citadins », explique l’auteure. Elle défend le modèle d’une « agriculture raisonnée et raisonnable » qui permet à l’agriculteur de vivre dignement de son travail.

Un héritage paternel

Mais Geneviève Lecocq- Lictevout ne s’est pas contentée d’être une fille ou une femme de… Personnalité pétillante et décidée, elle a suivi un parcours atypique. En 1980, à l’âge de 35 ans, elle reprend ses études, passe son baccalauréat et fait des études infirmières. Elle s’installe ensuite en cabinet libéral à Sainghin-en-Weppes et va sillonner pendant près de 30 ans ce secteur rural du Nord, tandis que son mari s’occupe de l’exploitation agricole.

L’inspiration, Geneviève Lecocq-Lictevout la puise dans son vécu. C’est le décès de son père, auquel elle était très attachée, qui lui a donné l’envie d’écrire. « Mon père était un paysan du Nord engagé, c’était important pour moi d’écrire son histoire », explique-t-elle. L’homme, en plus d’être agricul- teur, a aussi été maire de la commune de Wambrechies où il était exploitant pendant quelques années. « Il écrivait aussi beaucoup, se rappelle l’auteure. C’est sans doute lui qui m’a transmis cet intérêt pour l’écriture ». L’auteure base toujours ses récits sur des histoires vraies qu’elle romance pour rendre la lecture plus agréable. Elle dort peu et écrit surtout la nuit.

Une passion partagée

Son statut d’écrivain « agricole » lui a permis d’intégrer depuis plusieurs années l’Association des écrivains et artistes paysans qui rassemblent des personnes de tous horizons mais qui ont en commun l’appartenance au monde paysan. Elle a par ailleurs été sollicitée par l’association Paroles de paysans du monde pour que ses ouvrages soient intégrés à la bibliothèque de l’association, basée à Montpellier.

Pour promouvoir ses ouvrages, elle participe à différentes manifestations régionales et à des salons du livre. « Mes livres me permettent de rencontrer beaucoup de gens passionnés comme moi par l’Histoire de notre région et par l’agriculture », souligne l’auteure.

Aujourd’hui, c’est sa fille est son beau-fils qui ont repris l’exploitation familiale à Sainghin- en-Weppes. Geneviève Lecocq- Lictevout a aussi un fils qui, comme elle, est devenu infirmier en libéral. Elle est aussi grand- mère de neuf petits-enfants. Une vie qui est donc encore bien remplie, entre sa famille, ses amis, ses engagements associatifs, et sa passion pour la lecture et l’écriture. De quoi lui donner l’inspiration pour écrire un sixième ouvrage ? Geneviève Lecocq-Lictevout dit se laisser encore un peu de temps avant de se lancer. « J’attends de trouver un sujet de fond, une histoire qui m’inspire », avance l’auteure régionale.

Où trouver les ouvrages ?
Retrouvez l’auteure directement à :
– Fête de la citrouille de Marquillies (59) les 23 et 24 septembre.
– Forum des Weppes à Ennetières-en- Weppes (59) le 8 octobre.
– Salon du livre de Gondecourt (59) les 22 et 23 octobre.
– Fête de l’endive à Illies (59) le 9 décembre.
Vous pouvez aussi commander les livres par mail (genevieve.lecocq@free.fr) ou par téléphone au 06 22 04 34 73.
2017-08-10T09:45:03+00:00 12 août 2017|Categories: Actualité, Vivre|Mots clés: , , , |