Accueil/Actualité/L’extension du quai de Flandre du port de Dunkerque inaugurée

L’extension du quai de Flandre du port de Dunkerque inaugurée

Après deux ans de travaux, l’extension du quai de Flandre du port de Dunkerque (59) a été inaugurée en grande pompe jeudi 20 juin 2019. Élus et administrateurs du terminal des Flandres se sont réunis pour célébrer l’événement.

À grande extension, grande réception. Les organisateurs de l’inauguration déroulent le tapis rouge à leurs hôtes, et ce n’est pas qu’une métaphore.

Rendez-vous était donné à midi pour le début des festivités. À l’heure H, la salle de réception éphémère installée sur le quai de Flandre lui-même ne bruisse encore que des quelques conversations de la poignée d’invités déjà présents. Ces derniers ne peuvent profiter du quartet de jazz que peu de temps : 20 minutes plus tard, le pavillon fourmille des centaines de convives arrivés entre temps.

Les visiteurs s’installent, la valse des petits fours touche à sa fin. Place aux discours et au geste inaugural.

L'inauguration a fait salle comble. ©DR

Des chiffres et des mètres

La présidente du Conseil de surveillance de Dunkerque Port Emmanuelle Verger est la première à prendre la parole, et en profite pour présenter les invités qui seront amenés à intervenir. Côté élus, le sous-préfet de Dunkerque Éric Étienne et le maire de la commune Patrice Vergriete répondent présents. Franck Gonsse secrétaire général national du CNTPA-CFDT est également de la partie. Enfin, Christine Cabau-Woehrel, directeur central exécutif assets du Groupe CMA CMG, qui détient 91% du terminal des Flandres, aura aussi son mot à dire.

Les chiffres s’égrènent à mesure que coulent les discours. Avec ces deux ans de travaux, le quai de Flandre a gagné 500 mètres, pour atteindre une longueur totale de 1785 mètres, dont 1000 dragués à 17,30 mètres de profondeur. Ce qui permet d’accueillir simultanément deux Ultra Large Container Ships (UCL), les plus grands porte-conteneurs du monde. 

L’aménagement aura coûté 65 millions d’euros dont un tiers versé par l’État, et nécessité près de 650 000m3 de déblais, 10 000 tonnes d’acier ou encore 15 000m3 de béton. Des travaux d’une ampleur colossale, mais respectueux (autant que faire se peut) de l’environnement souligne Emmanuelle Verger. « L’extension a été réalisé dans le respect des principes du développement durable, explique-t-elle. Tout a été fait pour limiter l’impact sur la faune et la flore, et des mesures compensatoires, comme la recréation de zones humides, ont été réalisées. »

Un futur plein de promesses

À terme, le port de Dunkerque nouvellement équipé ambitionne de devenir une place forte du transport maritime en Europe du Nord, capitalisant sur sa position géographique unique. « Nous croyons en Dunkerque, assène Christine Cabau-Woehrel. Nous y voyons une alternative crédible au port d’Anvers. » 

Après la parole, les actes. Pas de ruban à couper ici. Les intervenants se massent autour d’une plaque frappée du nom et de la date de l’évènement jusqu’alors dissimulée, et la révèle aux yeux de l’assistance.

Élus et administrateurs ont révélé la plaque inaugurale aux yeux du public. © DR

Fraîchement inauguré, le nouveau quai de Flandre devient le théâtre d’un spectacle pyrotechnique, qui achève de le présenter au monde.

L'inauguration s'est achevée sur un spectacle mêlant fumigènes et feux d'artifice. © Studio Mallevaey

Clément Peyron

Clément Peyron 2019-06-26T10:19:53+00:00 21 juin 2019|Categories: Actualité|Mots clés: , , |