Accueil/S’équiper/Machinisme. Une start-up pour mutualiser le matériel

Machinisme. Une start-up pour mutualiser le matériel

Fils d’agriculteurs, Kévin Legault a créé la plateforme en ligne « équipements à partager ». Elle propose aux propriétaires de matériels du Nord de la France de mettre en location leurs outils parfois sous-utilisés. Un concept qui fait mouche à l’ère de l’économie collaborative.

Machinisme, start-up, partage, mutualisation, plateforme, équipements

Nacelles télescopiques, broyeurs de végétaux, motoculteurs, mini-pelle… Comme son nom l’indique, équipements à partager permet de louer ou, à l’inverse, de mettre à disposition du matériel nécessaire à tout type de chantier. Le site internet est accessible uniquement aux professionnels : entreprises du BTP principalement, mais aussi agricoles, des espaces verts ou encore du terrassement. Un service imaginé par Kévin Legault, 26 ans, tout juste diplômé en management.

Proximité et rentabilité
Attiré par l’univers des start-up, le jeune entrepreneur est parti d’un double constat pour lancer sa propre boîte. « En travaillant quelque temps dans le milieu du BTP, je me suis rendu compte à quel point c’était fastidieux pour un responsable d’entreprise de louer du matériel de manière ponctuelle, explique Kévin Legault. Il faut trouver une agence, voir si elle propose l’outil adéquat, gérer les disponibilités, être informé des prix et la proximité du chantier… Les démarches administratives peuvent être lourdes et demander du temps. » D’un autre côté, certaines entreprises qui possèdent des équipements les sous-utilisent. Le président-fondateur estime en effet que certaines machines ne sont utilisées que 30 % du temps durant l’année et ne sont donc pas suffisamment rentabilisées. Des problématiques auxquelles il a tenté de répondre en montant un projet de toutes pièces. « Après une étude de marché et de faisabilité, des recherches de financements et d’accompagnements, la plateforme a été ouverte en janvier 2017 », indique-t-il. Depuis, les professionnels, y compris les exploitants agricoles, peuvent y consulter et louer un panel de matériels ou déposer une annonce gratuitement tout en fixant eux-mêmes les tarifs.

La rencontre de l’offre et de la demande
Un an et demi plus tard, la start-up située à Amiens (80) s’est constitué un réseau d’une cinquantaine de loueurs habitués. « Dès qu’ils ont une machine en attente, ils la mettent en ligne sur le site, se réjouit Kévin Legault. Les premières locations et les premiers deals se sont réalisés assez rapidement ; c’est la preuve qu’il y avait une certaine attente pour ce genre de services. La filière du BTP avait un certain retard, comparé à l’agriculture, dans son appropriation de la sphère numérique. » D’abord centré sur la Somme et le Pas-de-Calais, équipements à partager reçoit désormais des offres et des demandes sur l’ensemble du Nord de la France. « Nous avons aussi déjà réalisé des locations en région parisienne et même à Marseille, confie le responsable. Notre cible, ce sont les TPE-PME qui doivent généralement jongler avec des plannings serrés et ne possèdent pas forcément tout le matériel nécessaire pour conduire un chantier de A à Z. Notre site propose d’accompagner ces entreprises à tous les moments d’un chantier : de la “base vie” (préfabriqué pouvant servir de bureau ou de lieu d’échange, ndlr) jusqu’à la couverture. » Des prestations avec chauffeurs peuvent aussi être établies. En tant qu’intermédiaire, la petite entreprise régionale sécurise la transaction par un contrat de location et d’assurance qui couvre pendant la période de la location le matériel en cas de bris de machine, vol ou incendie. Kévin Legault ambitionne aujourd’hui de poursuivre le développement au niveau national d’équipements à partager, tout en continuant à structurer son réseau à l’échelle des Hauts-de-France et à faire connaître cette start-up en devenir.

Simon Playoult

« Shop ton matériel » en ligne !
Fin avril dernier, lors sa participation au salon parisien Intermat 2018, Équipements à partager a lancé une seconde plateforme en ligne : « Shop ton matériel ». Ce nouveau concept s’adresse aux entrepreneurs du bâtiment souhaitant cette fois acheter des engins de chantier et renouveler leur parc de machines. Le site permet premièrement de choisir une machine parmi trois univers que sont la manutention et le levage, le terrassement ou le travail en hauteur. L’internaute doit ensuite affiner sa demande : taille, poids, configuration (sur chenille, en cabine ou canopy), équipements (brise-roche hydraulique, godet…) et préférences de marque. L’équipe de Shop ton matériel se charge alors de faire parvenir un devis et accompagne ses clients dans l’achat de leur équipement.

2018-06-14T13:47:24+00:00 15 juin 2018|Categories: S’équiper|Mots clés: , , , , , |