Accueil/Actualité/Made in viande. La filière viande ouvre ses portes au grand public

Made in viande. La filière viande ouvre ses portes au grand public

Les attentes sociétales sont nombreuses vis-à-vis des métiers de la filière élevage et viande. C’est pour répondre aux questions des consommateurs que les professionnels organisent la 4e édition Made in viande avec des portes ouvertes dans toute la région jusqu’au 6 juin.

Les éleveurs participent aussi à l’opération de promotion de la filière viande. © Interbev/Made in viande
45 artisans bouchers ouvrent leurs portes dans la région. © Interbev/Made in viande

Familles, gourmets, scolaires… Petits et grands sont les bienvenus aux rencontres Made in viande organisées par la filière viande. Depuis le 31 mai et jusqu’au mercredi 6 juin, les hommes et les femmes de la filière élevage et viande ouvrent grand les portes de leurs exploitations et établissements pour expliquer leur métier et montrer leur façon de travailler. Partout en France, les éleveurs (vaches, veaux, moutons, chèvres, porcs, chevaux), commerçants en bestiaux, responsables et opérateurs d’abattage, acheteurs, logisticiens, grossistes, bouchers en grandes surfaces, artisans bouchers, charcutiers ou tripiers, cuisiniers… expliquent au public les réalités de la filière avec toute sa diversité, ses saveurs et son savoir-faire.

Bonne participation dans les Hauts-de-France
Le principe des rencontres Made in viande est simple : aborder chaque sujet en toute transparence. Soins apportés aux animaux, pratiques d’élevage, tri des animaux, activités de transformation, commerce, traçabilité, hygiène, recherche et développement au service de la qualité, sécurité sanitaire, innovation, gastronomie, opportunités d’emploi… Les professionnels de la filière ont à cœur de montrer qu’ils cherchent à répondre aux attentes sociétales et à établir une relation solide et durable avec les consommateurs.
La filière en Hauts-de-France participe bien sûr activement à la manifestation. Au total, 70 portes ouvertes sont prévues dans neuf élevages, trois marchés aux bestiaux/centre de tri, cinq entreprises de viandes, 45 boucheries artisanales et huit boucheries de grande surface.

Une filière impliquée toute l’année
Afin d’intégrer toujours mieux les attentes de la société en matière d’élevage, de transformation et de commercialisation de viande, les professionnels de l’ensemble de la filière élevage et viande se sont fédérés en février 2017 autour d’une démarche de responsabilité sociétale baptisée « Pacte pour un engagement sociétal ».
La préservation de l’environnement, la protection animale et la qualité des produits sont aujourd’hui des attentes émergentes dans la société française. Souhaitant apporter des réponses et progresser, la filière a engagé des actions ambitieuses pour renforcer l’information au consommateur, développer les bonnes pratiques d’élevage et d’abattage, ou encore diminuer ses émissions de gaz à effet de serre…

Virginie Charpenet

Retrouvez toutes les adresses des lieux qui ouvrent leurs portes à partir d’aujourd’hui sur www.la-viande.fr

Interview. « Les consommateurs ont besoin de savoir ce qu’ils mangent »

Freddy Bertin, président d’Elvea France répond à nos questions

Pourquoi est-ce important que la filière organise de tels événements ?

Que ce soit pour les éleveurs, les intermédiaires, les abattoirs ou encore les distributeurs, ouvrir nos portes est le meilleur moyen de rassurer les consommateurs et de leur montrer la transparence et la traçabilité dans le fonctionnement de nos filières. Dans la région, certains professionnels ont d’ailleurs décidé de mettre particulièrement en avant ce côté filière avec des boucheries artisanales ou des rayons boucherie en grande distribution qui ouvrent leurs portes en parallèle du ou des producteurs qui les approvisionnent. Les consommateurs peuvent ainsi découvrir les différents maillons.

Quel genre d’informations viennent chercher les consommateurs ?

Ils ont besoin de savoir ce qu’ils mangent ! Les informations sur les étiquettes des produits ne le permettent pas toujours de savoir d’où vient la viande qu’ils consomment, de quelle race il s’agit ou dans quelles conditions elle a été produite. À l’occasion d’une porte ouverte, ils peuvent discuter en direct avec les professionnels des sujets qui les préoccupent comme l’alimentation des animaux et surtout leur bien-être.

Vous êtes éleveur de blondes d’Aquitaine, quel est l’intérêt pour un éleveur de participer à Made in viande ?

C’est l’occasion de battre en brèche les images qui peuvent circuler sur Internet. C’est important de rappeler que les éleveurs entretiennent des relations fortes avec leurs animaux. Il faut les aimer pour se lever au milieu de la nuit en période de vêlage ! Les portes ouvertes permettent de montrer notre métier et que nous sommes attentifs à la santé de nos bêtes. 

Propos recueillis par Virginie Charpenet

2018-05-31T13:49:07+00:00 31 mai 2018|Categories: Actualité|Mots clés: , , , |