Accueil/Actualité/EXPOSITION. NAPOLÉON À LA CONQUÊTE D’ARRAS

EXPOSITION. NAPOLÉON À LA CONQUÊTE D’ARRAS

L’exposition « Napoléon. Images de la légende » vient de s’ouvrir pour 13 mois au musée des Beaux-Arts d’Arras. De la Corse à Waterloo, en passant par Versailles et Arras, nous vous faisons voyager à travers l’espace et le temps, dans les pas de Napoléon Ier.

Il est passé en 1804 pour passer des troupes en revue en revenant de Boulogne-sur-Mer. En 2017, il fait son retour en grande pompe dans la cité arrageoise. Napoléon s’installe pour 13 mois au musée des Beaux-Arts d’Arras dans le cadre du partenariat signé pour dix ans entre la ville d’Arras, la région Hauts-de-France et le château de Versailles. L’occasion pour de nombreux visiteurs de découvrir quelque 160 œuvres, tableaux, mobilier et sculptures, rarement réunis et dévoilés au public.

Un paradoxe puisque c’est Versailles, « le château des rois » qui participe à faire vivre la légende au cœur des Hauts-de-France. « L’écrasante figure de Louis XIV et le souvenir de Marie-Antoinette semblent l’avoir éclipsé mais l’empereur entretient un lien étroit avec le château de Versailles qui conserve la plus belle collection napoléonienne au monde », souligne Catherine Pégard, présidente de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles. Les œuvres présentées, dispersées dans les différents espaces du château de Versailles et peu accessibles au public, sont regroupées pour la première fois à Arras. « C’est un pan méconnu d’une double épopée, celle de Napoléon et celle de Versailles, que l’exposition éclaire », reprend Catherine Pégard. « Nous n’avons pas voulu une exposition à la gloire de Napoléon mais qui évoque le destin fulgurant d’un homme qui est devenu le maître de l’Europe en vingt ans. »

Les grandes batailles

L’exposition se veut chronologique afin de retracer l’épopée de celui qui fut tour à tour étudiant, lieutenant, général, Premier consul, empereur des Français puis exilé. Un voyage qui mène le visiteur depuis l’École royale militaire de Brienne où le jeune Napoléon, devenu fraîchement Français, étudie, jusqu’au Panthéon et au retour des cendres de l’empereur en 1840. Chacun pourra alors glisser ses pas dans ceux de Napoléon, partir en Italie à Arcole, franchir le Grand- Saint-Bernard, se rendre en Égypte pour y côtoyer les Mamelouks ou encore traverser l’Europe.

L’occasion de (re)découvrir le Consulat puis l’Empire victorieux avec sa cohorte de noms de batailles gagnées par la Grande Armée et entrées dans l’Histoire de France : Austerlitz, Eylau et Wagram. Puis vient le temps de l’Empire en difficulté avec la bataille de la Moskova, les adieux de Fontainebleau puis l’exil et les derniers jours de Napoléon Ier à Saint-Hélène, prélude au retour des cendres après une traversée maritime à bord de La Belle Poule.

Mais l’Histoire ne serait pas ce qu’elle est sans la famille et les fidèles de Napoléon. Les portraits présentés permettent de toucher du doigt ce que furent son clan et la cour impériale ; des personnages illustres à découvrir durant les 13 mois à venir.

Gauthier Clausse

Exposition « Napoléon. Images de la légende », du 7 octobre 2017 au 4 novembre 2018. Musée des Beaux-Arts, 22, rue Paul Doumer à Arras. Ouvert le lundi, mercredi, jeudi et vendredi, de 11 h à 18 h. Le samedi et le dimanche, de 10 h à 18 h. Entrée : 7,50 € et 5 € en tarif réduit.
La Rédaction 2019-05-17T13:22:56+00:00 15 octobre 2017|Categories: Actualité|Mots clés: , , , |