Accueil/Actualité, brèves/Phytos. La séparation entre vente et conseil confirmée

Phytos. La séparation entre vente et conseil confirmée

© J.C. Gutner

En conseil des ministres le 24 avril 2019, Didier Guillaume a présenté, parmi trois ordonnances EGAlim, celle relative à « l’indépendance des activités de conseil à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques et au dispositif de certificats d’économie » (CEPP).

À compter du 1er janvier 2021, « les activités de vente de produits phytosanitaires et de conseil à leur utilisation devront être séparées », confirme le compte-rendu de l’Elysée. Les agriculteurs devront faire l’objet d’un conseil stratégique « deux fois tous les cinq ans », avec des dérogations pour ceux engagés dans des démarches reconnues de réduction des phytos.

Le dispositif de CEPP est pérennisé en tant que « véritable levier de déploiement des alternatives dans les exploitations ».

Laura Béheulière 2019-04-25T08:05:04+00:00 25 avril 2019|Categories: Actualité, brèves|Mots clés: , , , |