Accueil/Actualité, Magazine/Politique. Ruraux et chasseurs entrent dans le Grand débat

Politique. Ruraux et chasseurs entrent dans le Grand débat

Pour le patron des chasseurs de France, le grand débat national est l’opportunité de s’exprimer sur la ruralité, et sur la place de la chasse dans la société en particulier.

Partagés entre le sentiment d’avoir été entendus sur certaines de leurs demandes – on pense notamment à la mise en place d’une vaste réforme de la chasse française incluant le permis national à 200 euros -, et abandonnés sur d’autres, dont la chasse des oies en février, les chasseurs de France veulent désormais faire entendre leur voix dans le cadre du Grand débat national.


Pour le président de la fédération des chasseurs du Pas-de-Calais et de la fédération nationale des chasseurs (FNC), Willy Schraen, « ce grand débat national est  une réelle opportunité de s’exprimer sur la ruralité et sa place légitime. La chasse française ne peut pas être absente du Grand débat national ». Et ce dernier d’assurer il y a quelques jours « qu’une circulaire a été envoyée à toutes les fédérations départementales, leur demandant d’organiser ces débats ».

©Stéphane Leitenberger

Encore un débat dans le Pas-de-Calais

Dans le département du Pas-de-Calais, trois réunions ont été programmées. Si deux d’entre elles ont déjà eu lieu le 13 à Tincques puis le 15 à Bayenghem-les-Seninghem, la troisième rencontre doit avoir lieu le vendredi 22 février, à Mercatel.

S’agissant de réunions « privées », d’après le président de la FDC62, et ce dernier tenant à ce que les débats « ne soient pas pollués par des anti-chasses », le port du permis de chasser est recommandé aux participants « si un contrôle était nécessaire ».


Dans le département de l’Oise, on recense également une soirée-débat, le mardi 26 février, de 18h à 20h, à la maison de la chasse et la nature, à Agnetz. Il devrait notamment y être question « de la ruralité et de l’action des chasseurs au sein de la société ».

Animée par le président de la fédération des chasseurs de l’Oise et président de la commission « environnement » du Conseil régional des Hauts-de-France, Guy Harlé d’Ophove, la rencontre-débat devrait notamment recueillir les avis des participants sur « la ruralité et l’action des chasseurs au sein de la société ».

Agriculteurs et chasseurs associés dans la Somme

Dans la Somme, un autre « Grand débat de la ruralité » est organisé le mercredi 27 février, à Amiens, dans la salle de l’auditorium du Crédit Agricole.

La particularité de ce rendez-vous est d’associer les organisations professionnelles agricoles (FDSEA 80, Jeunes Agriculteurs, Crédit Agricole Brie-Picardie, chambre d’agriculture, Groupama, CERFrance, MSA), des opérateurs économiques agricoles (Cobévial, Noriap, Matines, Calira, Sodiaal, Lact’Union, Calipso, SanaTerra, Cap Seine, Unéal, Coopérative féculière de Vecquemont, Matines, Primacoop).

Jusqu’au 15 mars pour s’exprimer

Ouverte le 15 janvier dernier par le président de la République, Emmanuel Macron, la période de consultation du Grand débat national court jusqu’au 15 mars. Une synthèse des échanges sera ensuite réalisée courant avril 2019.

Vincent Fermon

Vincent Fermon 2019-02-21T15:20:21+00:00 21 février 2019|Categories: Actualité, Magazine|Mots clés: , , , , , , , , , |