Accueil/Actualité, Cultiver/Pommes de terre. Le manque de plants pourrait pénaliser la production européenne

Pommes de terre. Le manque de plants pourrait pénaliser la production européenne

Le groupement des cinq principaux pays producteurs de pommes de terre en Europe de l’ouest s’inquiète des conséquences d’une récolte 2018 inférieure à celle de 2017.

Le manque de plants de pommes de terre pour la prochaine campagne concerne principalement les variétés de transformation. ©DR

Avec une récolte 2018 inférieure de 17,8 % par rapport à 2017 en France, Belgique, Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, et des problèmes de qualité et de conservation, les stocks actuels de pommes de terre de conservation sont bien inférieurs à la moyenne des cinq dernières années, indique le NEPG dans un communiqué du 6 février.

En conséquence, le niveau élevé des prix actuel devrait se maintenir, mais l’impact de la météo sur la période plantation sera cruciale.

Le NEPG constate par ailleurs « un manque de plants de pommes de terre, principalement pour les variétés de transformation », ce qui freine l’augmentation de la superficie 2019 de la zone, indique le groupement qui précise que « des variétés à double usage, du marché du frais ou même de l’industrie féculière, pourraient être utilisées pour la transformation ».

Enfin, le NEPG constate que la réserve d’eau risque d’être insuffisante pendant la prochaine campagne. Par ailleurs, si les prix des contrats ont augmenté dans tous les pays, entre 10 à 30 %, les coûts de production ont également évolué à la hausse par rapport à l’année précédente.

Vincent Fermon 2019-02-07T15:49:43+00:00 7 février 2019|Categories: Actualité, Cultiver|Mots clés: , , |