Accueil/Actualité, brèves/Poulet. Un déficit « inédit » du commerce extérieur français

Poulet. Un déficit « inédit » du commerce extérieur français

@Pascal Le Douarin

Dans une note de conjoncture parue le 3 avril 2019, le ministère de l’Agriculture constate que le déficit du commerce extérieur de viandes de poulets a atteint, en janvier, un niveau « inédit », à 25,7 milliers de TEC (tonne équivalent carcasse) et 49,5 millions d’euros.

D’une part, les importations en provenance de l’Union européenne augmentent (+ 9% sur un an, soit + 4200 TEC), « notamment en provenance de Pologne et de Belgique ». D’autre part, les exportations « reculent » (- 8,3% sur un an, soit – 2500 TEC) ; certes les ventes sont « en hausse vers l’UE », mais « l’accès aux marchés du Moyen-Orient et de l’Afrique sub-saharienne se se restreint » (- 33% et – 29%, soit – 3200 TEC et – 800 TEC).

La filière poulet française connait une double difficulté: se maintenir au grand export depuis la fin des restitutions en 2013, et sur le marché intérieur, notamment en restauration hors domicile.

Laura Béheulière 2019-04-08T08:56:58+00:00 8 avril 2019|Categories: Actualité, brèves|Mots clés: , , |