Accueil/Uncategorized/Scarpe-Escaut. Un Food Troc pour moins jeter

Scarpe-Escaut. Un Food Troc pour moins jeter

Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut vient de lancer un « Food Troc » sous forme d’un site internet où chacun peut donner ou échanger les surplus de son jardin ou de sa ferme.

Quand la nature se révèle trop généreuse ou  parce que l’on a produit un peu plus que ce que l’on pourra consommer soi-même, le « Food Troc » peut être un moyen de faire plaisir sans gaspiller. Comment ça marche ? C’est l’idée développée par le Parc naturel régional Scarpe-Escaut qui consiste à mettre en relation sur le web (foodtroc.lafabrique-pnrse.com) des particuliers – les habitants – ou professionnels (agriculteurs) qui gardent sur leurs bras leurs surplus de l’exploitation. Pour utiliser la plateforme, l’inscription ne prend que quelques minutes. Il suffit de se créer un profil, de poster son annonce et de découvrir qui autour de chez soi donne ou échange fruits ou légumes « hors calibre », invendus des exploitations agricoles, produits de son potager ou de son verger…

Une nouvelle labellisation PAT
Mis en ligne depuis le début de l’été 2018, le Food Troc fonctionne encore à titre expérimental. Il a été récemment distingué comme lauréat de la Fabrique anti-gaspi organisée par le PNR Scarpe-Escaut. Cette initiative permet la coconstruction entre citoyens et acteurs économique d’actions concrètes pour répondre au défi alimentaire. Le site Food Troc a également bénéficié du soutien de la Région Hauts-de-France, des Espaces naturels régionaux, du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, de l’Union interprofessionnelle pour la promotion des industries de la conserve appertisée, de la Fondation du patrimoine et de Pop School.
Cerise sur le gâteau pour le PNR Scarpe-Escaut, ses responsables ont appris il y a quelques jours que le territoire du Parc est désormais labellisé « Projet alimentaire territorial » (PAT) des Hauts-de-France, ce qui le place au même rang que la Communauté d’agglomération du Douaisis (CAD). Décerné par le ministère de l’Agriculture, la dénomination PAT est une reconnaissance pour ces territoires qui placent l’alimentation au centre de leurs politiques locales. 

Vincent Fermon

2018-08-02T12:34:41+00:00 4 août 2018|Categories: Uncategorized|