Accueil/Actualité, Agroalimentaire/Sucrerie. Une nouvelle souscription ouverte pour le projet de Seneffe

Sucrerie. Une nouvelle souscription ouverte pour le projet de Seneffe

La coopérative des betteraviers transformateurs (COBT) organise une série de réunions du 11 au 18 mars pour tenter de réunir la part manquante de capital qui permettrait de lancer le projet de sucrerie à Seneffe.

© COBT

La coopérative des betteraviers transformateurs (COBT) organise une série de réunions du 11 au 18 mars pour tenter de réunir la part manquante de capital qui permettrait de lancer le projet de sucrerie à Seneffe.

Il manque 10 millions d’euros. Entre le 10 décembre 2018 et le 31 janvier, la souscription lancée par la Coopérative des betteraviers transformateurs (COBT) a levé 39 999 000 euros de capital auprès de 1 293 agriculteurs betteraviers et participants pour le lancement du projet de construction d’une sucrerie sur la commune de Seneffe, en Belgique. « Ce montant, rappellent les responsables de la Cobt, représente 68% de l’objectif en capital visé par le plan financier de la COBT, pour les parts A, B et S ».

Or, pour permettre au projet d’être lancé concrètement, d’atteindre son seuil de rentabilité et garantir le contrôle de l’organisation par les agriculteurs, il reste environ 10 millions de capital à trouver auprès de ces derniers, soit l’équivalent de 250 000 tonnes de betteraves.

Pour convaincre les agriculteurs ayant déjà souscrit au capital, comme d’autres qui ne se seraient pas encore laissés tenter, la COBT organise plusieurs réunions de présentation du projet.

« Ces réunions, poursuivent les porteurs du projet, ont pour but de faire le point sur le développement de la coopérative, mais aussi et surtout d’expliquer en détail quand, comment et pourquoi investir plus et fournir plus de betteraves à la COBT, ainsi que d’exposer les risques liés à cet investissement ».

Vincent Fermon 2019-03-11T09:41:44+00:00 11 mars 2019|Categories: Actualité, Agroalimentaire|Mots clés: , , , , , , |