Accueil/Actualité, brèves, Cultiver/Südzucker refuse de vendre deux sites de Saint Louis Sucre aux betteraviers

Südzucker refuse de vendre deux sites de Saint Louis Sucre aux betteraviers

Südzucker a annoncé le 23 mai 2019 que sa filiale « Saint Louis Sucre ne vendra pas ses sites de production» menacés de fermeture à Cagny (Calvados) et Eppeville (Somme), alors que les planteurs continuaient de croire en leur projet de reprise

© Stéphane LEITENBERGER

« Nous n’arrêtons pas la production de sucre pour la proposer à d’autres acteurs, mais bien pour retirer des capacités du marché », a expliqué le président du directoire, Wolfgang Heer, cité dans le communiqué.

Au lendemain d’une réunion avec les dirigeants du groupe, la CGB avait assuré le 16 mai à la presse que la porte n’était « pas fermée » à une reprise des deux sucreries. L’Allemand rejette donc cette offre qui « ne résoudra pas le problème de surproduction ».

« La France représente un marché excédentaire et produit deux fois plus de sucre qu’elle n’en consomme, souligne le communiqué. La concurrence y est très forte, tant pour l’approvisionnement en betteraves que pour les débouchés. »

Südzucker, qui a publié ses résultats annuels le 16 mai, enregistre pour sa branche sucre une perte de 239 M€ en 2018-1919. Protestant contre le rejet de toute reprise de sucreries, la CGB affirme que le groupe accroît « la rupture de confiance avec les planteurs français », selon un communiqué.

Laura Béheulière 2019-05-24T08:09:38+00:00 24 mai 2019|Categories: Actualité, brèves, Cultiver|Mots clés: , , , , , , , |