Accueil/Actualité, Environnement/Télévision. Glyphosate, le reportage qui passe mal sur France 2

Télévision. Glyphosate, le reportage qui passe mal sur France 2

L’émission « Envoyé spécial » diffusée le 17 janvier sur France 2 a fait depuis l’objet de nombreuses critiques, dont certaines sont remontées jusqu’au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Décidément, la journaliste Élise Lucet a le don se faire des « amis » parmi la profession agricole, aussi bien que chez ses confrères.

Le magazine d’information Envoyé Spécial le jeudi 17 janvier consacré au glyphosate lui a en effet valu dès les premières minutes de diffusion de violentes critiques sur sa manière d’aborder le sujet.

Dans les jours qui ont suivi, ce flot de contestations ne s’est pas tari, bien au contraire. Plusieurs confrères de la presse généraliste sont montés au créneau pour dénoncer la méthode d’Élise Lucet ainsi qu’un certain nombre d’éléments « incohérents, voire complètement faux », selon Pure médias, la plateforme d’information spécialisée dans l’actualité des médias.

Le manque de rigueur scientifique revient souvent

Dans le feu des critiques, la journaliste Géraldine Woesnner (Europe 1) a publié dès le 17 janvier une série de tweets pour dénoncer le traitement de l’émission, dont un dans lequel elle dénonce « l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial ». Un autre des messages courts postés par celle qui officie également au Journal du dimanche (JDD) pointe un reportage « de deux heures sans poser les bases… à pleurer ».

Journaliste économique à L’Opinion, Emmanuelle Ducros a elle aussi été parmi les premiers à réagir en taclant le reportage consacré au glyphosate par France 2. Elle a notamment souligné l’absence « d’avis contradictoire », et « pas d’avis scientifique ». Et d’accuser également la chaine de service public de cautionner la diffusion d’un reportage entouré de « marketing de la peur », avec « des choses balancées sans aucune preuve, que des insinuations ».

Journaliste et présentateur de l’émission E=M6, Mac Lesgy a regretté quant à lui depuis son compte Twitter le manque « de rigueur scientifique » du reportage.

Plus de 500 signalements auprès du CSA après diffusion

Selon Pure Médias, près d’une quarantaine de signalements ont été enregistrés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) dans les 24 heures qui ont suivies la diffusion de l’émission Envoyé Spécial. Un chiffre qui devait encore bondir puisque, toujours selon les informations de Pure Médias, ce ne sont pas moins de 500 signalements qui ont été adressés au CSA entre la diffusion de l’émission et le lundi 21 janvier, après-midi.

De son côté, France 2 a publié le mardi 22 janvier au matin sur son site web une réponse aux critiques qui lui ont été adressées. Évoquant les « intox qui circulent sur les réseaux sociaux », les journalistes ayant participé à l’enquête de la chaine publique sur l’utilisation du glyphosate y répondent en 12 points, avant d’inviter les téléspectateurs à re-visionner le reportage ; lequel a enregistré un record d’audience de 2,8 millions le soir de sa diffusion.

Vincent Fermon

Vincent Fermon 2019-01-22T15:37:30+00:00 22 janvier 2019|Categories: Actualité, Environnement|Mots clés: , , , , |