Accueil/Actualité, Magazine/Une fromagère d’Arras candidate au Concours du meilleur fromager

Une fromagère d’Arras candidate au Concours du meilleur fromager

Le Concours mondial du meilleur fromager se déroule à Tours le dimanche 2 juin 2019. Parmi les 12 candidats de 10 pays différents, la fromagère Virginie Dubois-Dhorne représente le drapeau tricolore. 
© DR

Du 2 au 4 juin 2019 la ville de Tours (37) accueille la 4e édition du Mondial du fromage et des produits laitiers. Pour entamer l’événement, la journée du dimanche 2 juin sera marquée par le Concours mondial du meilleur fromager. Parmi les 12 candidats en lice venus du monde entier (Canada, Japon, Australie, Royaume-Uni, Corée du Sud, États-Unis, Pays-Bas ou encore Mexique et République dominicaine), Virginie Dubois-Dhorne représentera la France. 

« Pour Virginie Dubois, raconte le communiqué de presse de l’événement, tout a commencé par une histoire d’amour. Alors qu’elle suit des études en littérature allemande, elle rencontre celui qui deviendra son mari. À cette époque, il débute tout juste son activité en fromagerie, marchant sur les pas de sa mère.

Lire notre article sur la précédente édition : Une moisson de médailles pour la Finarde

En 2004, Virginie et son mari créent une fromagerie au Touquet. Elle y fait ses premières armes en tant que fromagère et cuisine les plats traiteurs autour du fromage et des produit laitiers (ce qu’elle préfère !), avant de devenir une véritable fromagère-affineuse.

2006, l’année charnière pour Virginie Dubois qui rachète avec son mari la société de sa belle-mère lui permettant ainsi de faire ses premières expériences de marché, ainsi qu’un stand sous les halles couvertes de Wazemmes à Lille. Petit à petit, tous deux développent une activité d’affinage grâce  à l’acquisition de poudrières à la citadelle d’Arras, réhabilitées en cave d’affinage.

2013, 1ère  édition du Mondial du Fromage. Virginie Dubois ne rate pas l’occasion et réserve son stand. Elle se lance le défi de candidater au Concours mondial du meilleur fromager. Tenace, persévérante, elle réitère l’expérience de ce concours en 2019. Bingo ! 

À 42 ans, elle est retenue pour représenter la France. Avec l’envie de progresser vissée au corps, elle reconnaît que c’est à la fois une « grande fierté  » mais aussi « un poids énorme  » qui pèse sur ses épaules. « Toutes les épreuves me font vraiment plaisir. Je suis plus à l’aise sur les épreuves de cuisine et j’appréhende plus la sculpture sur le fromage car je ne sais pas encore comment aborder le sujet. J’y travaille tous les soirs et m’y consacre une journée par semaine. » 

Laura Béheulière 2019-05-29T08:38:57+00:00 29 mai 2019|Categories: Actualité, Magazine|Mots clés: , , |