Votre météo par ville

3 questions à Quentin Blond,vétérinaire et président du Conseil régional de l’ordre des vétérinaires pour les Hauts-de-France

18-04-2024

Actualité

 

quentin blond, vétérinaire et président du conseil régional de l’ordre des vétérinaires pour les Hauts-de-France © Quentin Blond

Le bien-être animal est-il quelque chose que les vétérinaires vérifient sur les exploitations ? Oui tout à fait, cela fait partie de nos missions. Dans un premier temps, c’est une mission qui nous est confiée par l’État en tant qu’ordre des vétérinaires et en tant que vétérinaires, nous surveillons cela également. On va, par exemple, voir comment l’éleveur prend en charge la douleur de ses animaux, regarder au moment du bilan sanitaire quels sont les protocoles de soin ou d’écornage. L’objectif est de faire évoluer les pratiques, c’est pour cela que l’on propose aussi des formations sur le sujet pour sensibiliser. Et puis, c’est très rare, mais si l’on constate des cas de négligence qui nous semblent graves, on peut lever le secret professionnel et signaler l’élevage à la DDPP (Direction départementale de protection des personnes, ndlr). Mais la première chose que l’on fait c’est de discuter avec l’éleveur, car le plus souvent, quand il y a de la négligence, cela vient d’un mal-être de l’éleveur. En élevage, je n’ai jamais vu d’acte de cruauté envers les animaux ou d’éleveur qui avait la volonté d’être maltraitant. Le fait est qu’ils n’y ont aucun intérêt car c’est aussi leurs animaux qui leur permettent de gagner leur vie, donc généralement, c’est vraiment fait sans volonté de nuire et il suffit de discuter pour que cela aille mieux. C’est parfois aussi simplement un problème de formation, même si c’est de plus en plus rare.

Quelles sont les évolutions autour de la question que vous avez pu observer ? Les éleveurs sont comme tout le monde, ils entendent les informations et s’adaptent aux évolutions sociétales. Aujourd’hui, la grande majorité des éleveurs sont sensibilisés au sujet (du bien-être animal, ndlr) et y font plus attention. Par exemple, ils sont beaucoup plus attentifs à la gestion de la douleur et vont administrer des anti-inflammatoires ou des antidouleurs plus facilement qu’avant, lors de l’écornage ou encore quand la vache souffre de mammite, par exemple. Les éleveurs sont aussi de plus en plus formés et dans les formations, les questions du bien-être animal mais aussi de la biosécurité sont abordées. Puis, tout au long de leur carrière, les formations parlent de plus en plus du bien-être animal, ce qui éveille les consciences sur le sujet.

Comment peut-on définir le bien-être animal ? La définition la plus simple et à laquelle nous nous référons est celle de l’OMSA (Organisation mondiale de la santé animale, ndlr). Elle repose sur les cinq libertés individuelles d’un animal : l’absence de faim, de soif et de malnutrition ; l’absence de peur et de détresse ; l’absence de stress physique et / ou thermique ; l’absence de douleur, de lésions et de maladie ; la liberté d’expression d’un comportement normal de son espèce. 

Propos Recueillis Par Eglantine Puel

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires