Votre météo par ville

Réchauffement climatique : Conséquences sur les forêts

15-12-2022

Actualité

Environnement

Les sécheresses successives et le réchauffement climatique fragilisent considérablement les forêts. L’Office National des forêts en témoigne.

Les forêts sont fragilisées par les sécheresses successives et le réchauffement climatique. Selon Éric Marquette, directeur de l’agence lilloise de l’Office national des forêts (ONF) : « Les trois sécheresses de 2018 à 2020 ont provoqué une accélération des phénomènes de dépérissement sur les arbres adultes et d’importants échecs de renouvellement forestier, qu’ils soient naturels ou par plantations. Aujourd’hui, plus de 300 000 ha de forêts publiques en France souffrent sévèrement et on estime que 50 % de la forêt française changera de visage d’ici 50 ans.  »

Les forêts des Hauts-de-France ont des problèmes bien spécifiques, comme le rappelle Bertrand Wimmers, directeur de l’agence de Compiègne de l’ONF : « Il y a trois grandes problématiques en forêt publique : la chalarose (champignon aérien) qui décime les frênaies ; le scolyte (coléoptère) qui détruit les épicéas ; et les dépérissements de chênes pédonculés et hêtres sur les sols sableux très sensibles aux sécheresses et infestés de hannetons, coléoptères qui dévorent les racines des arbres. Les surpopulations de grands animaux affaiblissent encore plus la capacité naturelle des forêts à se renouveler ainsi que la biodiversité végétale de l’écosystème. »

Aussi, selon l’ONF, 90 % des forêts des Hauts-de-France se trouvent en déséquilibre forêt-ongulés (cervidés et sangliers).

Afin de protéger les forêts, les agences de Lille et de Compiègne de l’ONF misent sur la forêt-mosaïque. C’est-à-dire, « faire cohabiter différents itinéraires de gestion et une variabilité d’essences, de structures, de classes d’âges, de types d’habitats : naturels / plantés, jeunes / âgés, ouverts / boisés, secs / humides, etc. », explique Éric Marquette.

Et d’ajouter : « Face aux dépérissements des arbres, la récolte est fondamentale pour limiter les pertes de qualité, la dépréciation des bois et permettre le réinvestissement en forêt. »

Lire aussi : Énergie : La filière bois veut tirer son épingle du jeu

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
La communauté d’agglomération de Lens-Liévin lance son Défi alimentaire durable
Pour la 2e édition, la CALL recherche 100 familles (dont 50 en quartiers prioritaires) pour participer au défi sur l [...]
Lire la suite ...

Soutien à la profession agricole : Nouveau dispositif
Mardi 21 mars 2023, les élus départementaux ont voté pour la participation du Département du Nord au financement du [...]
Lire la suite ...

FRSEA Hauts-de-France : Simon Ammeux élu président
La Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles des Hauts-de-France (FRSEA) a un nouveau préside [...]
Lire la suite ...

Reliquats azotés : Les tendances de la sortie hiver en Nord-Pas de Calais
Avec 79 unités d'azote de moyenne sur 90 cm, la campagne de reliquats sortie hiver se classe dans la normale haute. Pet [...]
Lire la suite ...

Les entreprises misent sur l’innovation
La région des Hauts-de-France est le fer de lance de nombreuses initiatives en matière de recyclage. Exemples d'entrep [...]
Lire la suite ...

Économie circulaire et recyclage : les enjeux
À l'occasion de la journée mondiale du recyclage, le 18 mars, la Fédération professionnelle des entreprises du recy [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires