Votre météo par ville

Au verger du Terroir du Nord, la récolte se prépare

03-09-2020

Actualité

Culture

À Pitgam, dans le Nord, Christelle et Moïse Labre-Degeuser sont prêts pour la récolte de pommes – qu’ils espèrent ensoleillée – avec deux semaines d’avance. Ils reviennent pour nous sur une saison encore une fois marquée par les aléas climatiques ! Un reportage photos tiré de notre grand format sur la récolte de pommes 2020.

Fin août, les paddocks sont entassés dans la cour, l’étanchéité des chambres froides est contrôlée pour accueillir au mieux la première tournée de pommes estivales à venir… Au verger du Terroir du Nord, Christelle et Moïse Labre-Degeuser se préparent pour la récolte qui s’annonce précoce. Visite.

Verger Terroir du Nord Pitgam © DR
Derniers préparatifs avant le lancement de la saison. Située à Pitgam (59), l’exploitation est calme pour le moment mais va accueillir une vingtaine de travailleurs saisonniers pour cueillir ses fruits. © DR
Verger Terroir du Nord Pitgam Christelle et Moïse Labre-Degeuser © DR
Christelle et Moïse Labre-Degeuser se sont installés en 2015 en reprenant la ferme de l’oncle de Christelle. Ils produisent cette année sur 12 hectares, et ont installé deux hectares de pommes supplémentaires en 2019. Nouveauté en 2020, un hectare de poire ! © DR

Une saison précoce

Verger Terroir du Nord Pitgam © DR
Les deux arboriculteurs produisent des Elstar (photo), Jonagold, Boskoop, Golden rosée, Canada grise, Idared… © DR
pommes verger Terroir du Nord variété Boskoop © DR
Cette année, le début de la récolte est prévu pour la première dizaine de septembre. Elle s’étalera jusqu’à fin novembre. Les producteurs observent 15 jours d’avance. © DR

« Je connais des arboriculteurs qui commencent à mettre en place des systèmes d’irrigation. »

Moïse Labre-Degeuser
Verger Terroir du Nord Pitgam coup de soleil sur Boskoop pomme © DR
Malgré le climat océanique du secteur, la saison 2020 (mars-avril) a été marquée par des périodes de gel qui ont nécessité l’installation de feux entre les rangs, pour gagner quelques degrés. Puis ce sont les coups de soleil, comme ici sur des Boskoop, qui ont abîmé les pommes au cours de l’été très chaud et sec. « Ça comment à devenir un problème récurrent, souligne Moïse. Je connais des arboriculteurs qui commencent à mettre en place des systèmes d’irrigation. » © DR
Verger Terroir du Nord Pitgam © DR
Pour compléter leur gamme et éviter le gaspillage, Christelle et Moïse on commencé à fabriqué du jus de pomme artisanal en 2017, après que la grêle s’est abattue sur la totalité de leur verger. 400 litres peuvent être produits en une journée, grâce à une presse à paquet installée sur l’exploitation. Cette année, ils lancent également un jus de pomme pétillant sans alcool. Et pourquoi pas, plus tard, proposer également du cidre… ? © DR

Découvrez aussi les deux variétés phares des Hauts-de-France

Installation d’un système anti-grêle

Verger Terroir du Nord Pitgam © DR
Cette année, les rendements devraient être légèrement inférieurs à ceux de l’année dernière, comme dans toute la France. « La capacité du verger est de 500 tonnes, souligne Moïse, mais cela fait quelques années que nous sommes à 350 – 400 tonnes. » © DR
Verger Terroir du Nord Pitgam © DR
Pour protéger ses fruits, le couple a prévu, d’ici 2 à 3 ans, une structure paragrêle au-dessus de ses jeunes vergers (constituée de poteaux sur lesquels reposent des filets paragrêle), qui pourra être installée juste après la floraison. Un gros investissement qui leur paraît aujourd’hui nécessaire pour protéger leur outil de travail. © DR
Verger Terroir du Nord Pitgam © DR
L’année dernière, une partie de la cueillette s’est faite sous la pluie… alors Christelle et Moïse espèrent que le soleil sera au rendez-vous cette année ! © DR

Visite du verger les 26 et 27 septembre 2020
Chaque année, l’Association nationale pommes poires (ANPP) organise, le temps d’un week-end, l’opération « Vergers ouverts ». Le verger Terroir du Nord de Christelle et Moïse Labre-Degeuser sera ouvert les 26 et 27 septembre. Le samedi de 10 h à 18 h et le dimanche de 10 h à 17 h, sans inscription. Au programme : visite pédagogique, libre cueillette (selon la maturité des pommes) et vente. Mais aussi jeux pour les enfants, pressage en direct, dégustations…

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Aker : retour sur huit ans de recherche (vidéo)
Le programme Aker, qui avait pour but de booster la recherche en betteraves sucrières, s’est clôturé le 18  [...]
Lire la suite ...

Carbone : lancement d’un programme européen de rémunération en grandes cultures
Avec un prix minimal de 27,50 euros la tonne de carbone, Soil Capital souhaite « rémunérer les pratiques qui réduise [...]
Lire la suite ...

La cantine à l’heure des hauts-de-France
Du 28 septembre au 2 octobre, dans le cadre de l'opération Invitez les saveurs des Hauts-de-France à votre table, Séb [...]
Lire la suite ...

Des solutions pour limiter la pollution. Les images des essais Épand’air.
La chambre d'agriculture Nord-Pas de Calais et Atmo Hauts-de-France ont présenté, après trois années d'études, le b [...]
Lire la suite ...

Cévinor renforce son partenariat avec Bigard
Lors de son assemblée générale du 24 septembre 2020, la coopérative Cevinor a annoncé son rapprochement avec l&rsqu [...]
Lire la suite ...

Néonicotinoïdes : un amendement vise la création d’un conseil de surveillance
En commission des Affaires économiques, les députés ont voté le 23 septembre pour la création d’un conseil de [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires