Votre météo par ville

Un collier intelligent pour des vaches mieux suivies

23-01-2019

Actualité

Élevage

La Prospérité fermière et la société Lituus s’engagent ensemble pour le bien-être animal en équipant les troupeaux d’éleveurs adhérents de colliers encore plus intelligents.

« Engagée dans une production laitière plus durable » selon ses propres termes au travers de sa politique RSE Via Lacta, la coopérative Prospérité Fermière Ingredia vient de s’associer à la start-up Lituus sur le volet du bien-être animal.

Grâce à ce nouveau partenariat, les éleveurs adhérents de la Prospérité fermière peuvent équiper leur troupeau laitier d’un collier connecté « nouvelle génération » créé par Lituus.

Ce collier permet de détecter les troubles de santé et de bien-être dans leur troupeau. Il est ainsi le premier au monde à analyser et informer l’éleveur 24h/24 sur l’état de santé et de bien-être de ses vaches. Ainsi, l’éleveur est en mesure d’anticiper d’éventuels troubles de santé et/ou de détresse au sein de son troupeau.

Comment ça marche ?

Le collier développé par Lituus est muni de capteurs qui détectent les paramètres de comportement de l’animal et les transmet par un dispositif relais.

Ces données sont analysées par des algorithmes spécifiques. L’éleveur est informé instantanément grâce à des alertes sur son ordinateur ou sur son téléphone portable via une plateforme web dédiée.

Reposant sur l’« Intelligence artificielle », le système a été breveté. Sa portée est de 2 kilomètres et il bénéficie d’une autonomie d’environ 5 ans.
Le collier collecte ainsi les données de comportement vache par vache et permet à l’éleveur d’analyser la santé de son troupeau via son rythme (activité, repos, ingestion et rumination) et des critères de bien-être (temps passé au pâturage, confort thermique et lumineux).
Les données peuvent ensuite être comparées au comportement quotidien de chaque vache mais également au reste du troupeau.

Une initiative au service du bien-être animal

Lituus a mené pendant plus de deux ans des études techniques en collaboration avec AgTech et Cre’Innov, des incubateurs d’Euratechnologies et de l’Université de Lille. Les colliers ont ensuite été testés sur des vaches laitières de l’Institut de Genech. Les élèves ingénieurs de l’ISA Lille ont également apporté leur aide sur les aspects liés à la production animale.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Protéines animales : Ÿnsect démarrera sa ferme verticale au second semestre
Entreprise de production de protéines et d’engrais naturels d’insectes fondée en 2011, Ÿnsect a annoncé [...]
Lire la suite ...

Betterave : une campagne « globalement moyenne »
Bilan de campagne, point marché, sujets d'actualité pour la filière... Comme chaque année, la CGB organisait ses ré [...]
Lire la suite ...

ZNT : les agriculteurs apportent la facture
Emmenés par les FDSEA et les JA du Nord-Pas de Calais, des représentants du monde agricole sont allés en fin de semai [...]
Lire la suite ...

Barbara Pompili réunit les ministres européens de l’environnement et de l’énergie à Amiens
De jeudi 20 à samedi 22 janvier, la ministre de l'Environnement Barbara Pompili réunit ses homologues européens à Am [...]
Lire la suite ...

Insertion : deux ministres au chevet du Panier de la mer
Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l'Autonomie, et Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'Insertion, é [...]
Lire la suite ...

Marché de la viande : évolution désordonnée selon les filières
Dans un contexte de records des prix des aliments destinés aux animaux, les marchés de la viande ne réagissent pas to [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires