Votre météo par ville

Le Terminator des mauvaises graines

31-07-2019

Actualité

Machinisme

Le créateur australien du « Seed Terminator » était de passage dans les Hauts-de-France à la mi-juillet 2019 pour évaluer l’intérêt de son équipement pour moissonneuse-batteuse. Celui-ci érafle les graines d’adventices pour les rendre inaptes à la repousse.

Nicky Berry, créateur du Seed Terminator. © Seed Terminator

Seed Terminator. Son nom pourrait faire trembler dans les chaumières. Mais ce n’est pas un cyborg venu du futur pour menacer l’espèce humaine. Au contraire même. « Le Seed Terminator est un équipement pour moissonneuse-batteuse d’un nouveau genre, explique Nick Berry, le créateur australien de la machine. Grâce à son système de tambours et de tamis par lequel transitent les graines d’adventices (les mauvaises herbes, ndlr), il les érafle pour les rendre inaptes à la repousse. »

Le principe est le suivant : « Quand on récolte le blé, la moissonneuse-batteuse sépare le grain – assez lourd – de la menue paille plus légère, explique Hervé Gustin, professeur de machinisme à Bapaume (62) et hôte de Nick Berry lors de son passage en France. « Cette menue paille est ensuite renvoyée dans le champ. Mais avec le Seed Terminator, elle est d’abord projetée dans un rotor avec plusieurs étages de grilles : trois mobiles et trois statiques. Un peu comme dans une centrifugeuse à agrumes où la pulpe est éjectée en toutes petites parties vers l’extérieur, les graines d’adventices se retrouvent éraflées. Le but est de les ”blesser” suffisamment pour éliminer leur pouvoir germinatif. Cela évite ainsi la repousse de mauvaises herbes dans le champ. »

« Le Seed Terminator est un équipement pour moissonneuse-batteuse d’un nouveau genre, qui érafle les graines d’adventices présentes dans les menues pailles pour les rendre inaptes à la repousse. »

Round d’essai en Europe

À la recherche de partenaires pour des tests en Europe, Nick Berry a été intercepté au vol par Hervé Gustin, très actif sur Twitter et toujours à l’affût des dernières tendances dans sa matière de prédilection : « Je suivais Nick sur Twitter depuis un moment. Alors quand j’ai appris dans un fil de discussion qu’il allait venir à 250 km d’ici fin juillet, je l’ai aussitôt invité à la maison. » 

But de la visite en Europe du « farmer » de « Kangaroo Island » : trouver des partenaires pour tester son équipement sous les latitudes européennes. « En Australie, les rendements de blé tournent souvent autour de 30 à 40 quintaux à l’hectare quand dans le Nord-Pas de Calais c’est plutôt 90, commente Nick Berry. Nous avons beaucoup plus de matière à l’hectare qu’en Australie, ce qui veut dire beaucoup plus de paille. » Il complète : « Il y a aussi plus d’humidité ici que chez moi ».

Adaptable sur les moissonneuses-batteuses de marque John Deeree, CaseIH, New Holland, Claas, Massey Ferguson, le Seed Terminator compte un concurrent : la société australienne IHSD, qui puise comme Nick Berry sa source dans les recherches de l’université australienne d’Adélaïde, et commercialise un équipement similaire. Mais, depuis sa visite en France l’année dernière pour une vente en région parisienne, la firme n’a pas semblé intéressée par le marché européen.

Une solution post-glyphosate ?

Dans un contexte politique appelant la fin du glyphosate, l’équipement de Nick Berry est intéressant à plus d’un titre. « En Australie, il n’y a pas de limites réglementaires sur le taux de matière active utilisé à l’hectare, indique Hervé Gustin. Les résistances au glyphosate ne sont pas rares là-bas, notamment sur le ray-grass. Les agriculteurs cherchent donc à miser sur d’autres solutions pour désherber durablement. Le Seed Terminator en est une. » 

Une piste non négligeable, à l’heure où sonne le haro sur le glyphosate ? « Pour moi, ce genre de procédé, qui reste à étudier et à tester dans nos conditions de culture européennes, aurait toute sa place dans le contrat de solutions (signé par 43 partenaires du secteur agricole français pour trouver des solutions concrètes, efficaces et durables pour la protection de toutes les cultures, ndlr). »

En France, il existe d’autres solutions pour le traitement des menues pailles et des graines d’adventices qu’elles contiennent. « L’une des techniques employées consiste à les ramasser et à les sortir du champ avec une trémie avant de les presser et de les mettre en balle », résume Hervé Gustin. Le prof en est certain : « Il va se passer des choses d’ici à dix ans dans les moissonneuses-batteuses en ce qui concerne le traitement des menues paille, c’est une question qui travaille les agriculteurs et les fabricants. » Affaire à suivre.

Lucie De Gusseme

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : on a testé… être membre d’un jury de produits laitiers
Un concours de produits laitiers fermiers est organisé à chaque édition de Terres en fête. Cette année, la rédacti [...]
Lire la suite ...

Le potager exemplaire du lycée Louis-Pasteur de Lille
Depuis plusieurs années, les adhérents du club Nature et culture du lycée Louis-Pasteur de Lille travaillent et entre [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires