Votre météo par ville

Cambrésis : 70 000 visiteurs attendus l’an prochain sur les Terres de Jim

24-11-2022

Actualité

Agenda

En septembre dernier, la Beauce accueillait les Terres de Jim. Direction Cambrai pour la prochaine édition dans 10 mois. Les Jeunes agriculteurs du Nord-Pas de Calais se mettent en ordre de marche pour préparer l’événement national. Le décompte a commencé.

Une délégation de JA du Nord-Pas de Calais s’est rendue sur les Terres de Jim dans le Loiret. © JA 59-62

Lorsque Laurine Fernandes a envoyé le dossier de candidature pour accueillir à Cambrai la prochaine édition de Terres de Jim, événement d’envergure nationale organisé à tour de rôle par les Jeunes agriculteurs de toute la France, elle ne s’attendait pas à recevoir une réponse positive en février dernier. Après l’Oise en 2017, c’est la deuxième fois que les Hauts-de-France accueilleront la mascotte Jim Bataille (lire aussi l’encadré ci-dessous) et compagnie.

Théoriquement, le dossier est retoqué la première fois. On aurait patienté un an, l’année de Terres en fête, avant de retenter le coup pour 2025“, s’était imaginée l’animatrice du syndicat qui retrace les étapes franchies ces derniers mois.

Étape 1 : trouver une parcelle

Accueillir plusieurs dizaines de milliers de visiteurs mérite un peu d’espace. C’est là qu’intervient Benoît Vaillant, président des Jeunes agriculteurs des Hauts-de-France. Il déniche une parcelle de 50 hectares à Cambrai et 30 hectares supplémentaires en guise de parking.

La ville est suffisamment accessible par les routes et les voies ferrées, n’est pas trop éloignée de la capitale et compte assez d’hébergements pour loger les participants. Les arguments font mouche, la candidature est acceptée, l’aventure démarre.

Étape 2 : chercher l’information à la source

Lorsqu’on a eu la validation, on a immédiatement échangé avec les JA du Loiret qui organisaient l’édition 2022“, explique Laurine Fernandes. Une délégation s’est rendue à Outarville l’été passé pour donner un coup de main et glaner quelques conseils.

La base de l’événement est la finale nationale du concours de labour des Jeunes agriculteurs organisée chaque année à la fin de l’été. S’ajoutent au programme courses de moissonneuses-batteuses, de tracteurs tondeuses, animations pour les enfants, exposition de matériel agricole, pôles animal et végétal, matériel ancien et village des partenaires. L’événement dure trois jours, avec le vendredi dédié aux visites scolaires avec l’association Le Savoir vert.

Étape 3 : créer l’association

Le 14 novembre s’est tenue l’assemblée générale de création de l’association “Les Terres de Jim à Cambrai”, instance organisatrice. Anthime Coupet, président des JA du canton de Béthune-Lens, est à la tête du comité et une trentaine de bénévoles sont déjà mobilisés. La charge de travail est conséquente, “même plusieurs semaines après l’événement pour clôturer les comptes“, et Ophélie Flament a été embauchée en renfort en tant que chargée de communication. “Chaque canton se mobilisera pour le montage et l’événement. Le réseau JA de France met aussi la main à la pâte, en gérant, par exemple, nos trois partenaires premium (Crédit agricole, Groupama, Total énergies, ndlr)“, précise Laurine Fernandes.

Étape 4 : c’est parti !

Pour équilibrer le budget compris entre 1 et 1,5 million d’euros, il va falloir jouer entre partenaires, exposants, tickets d’entrée, repas et boissons. Dès le mois de décembre débutera la commercialisation des stands. Avant d’être fréquentée par les 70 000 visiteurs attendus, la parcelle sera cultivée, récoltée, puis remise en état après le passage de l’événement. À suivre…

C’est qui Jim ?

En 2014, l’événement national annuel des JA a été rebaptisé “Les Terres de Jim”. La mascotte Jim Bataille a été créée pour personnifier l’événement et le rendre plus accessible au grand public. “Le prénom a été choisi sur les réseaux sociaux par un sondage. Le nom est une référence aux batailles syndicales des JA.

Louise Tesse

Lire aussi : Concours : Victor Vasseur laboure pour les Hauts-de-France

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Le salon Naturabio est de retour
La 21ème édition du salon Naturabio a lieu ce vendredi 25 novembre jusqu’au dimanche 27 novembre à Lille Grand [...]
Lire la suite ...

Expérimentation : Un tracteur roulant au gaz testé à Cucq
Les tracteurs fonctionnant au gaz naturel pour véhicule, conçus par le constructeur New Holland, sont en phase de test [...]
Lire la suite ...

Machinisme : Une nouvelle station GNV à Saint-Laurent-Blangy
Agriopale s’apprête à lancer une nouvelle station de BioGNV à Saint-Laurent-Blangy, près d’Arras. Cette [...]
Lire la suite ...

Foncier : La Safer présente son nouveau programme
La Safer Hauts-de-France a présenté les grandes orientations de son nouveau programme pluriannuel d'activités. Le pre [...]
Lire la suite ...

Safer : Une activité qui s’est développée et diversifiée
En marge de la présentation du nouveau PPAS, la Safer a fait le bilan du précédent PPAS et présenté ses résultats [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : Une récolte en demi-teinte et un stockage compliqué
Après un été laissant craindre un arrachage difficile, les pluies du début d'automne ont fait du bien pour la récol [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires