Votre météo par ville

Parc naturel régional : L’Avesnois prépare sa future charte

13-10-2022

Actualité

Nature

Tous les 15 ans, les labels des parcs naturels régionaux sont remis en jeu. Dans l’Avesnois, la charte doit être renouvelée en 2025 après une période de concertation démarrée dès maintenant.

Au cœur du PNR de l’Avesnois, l’Helpe traverse Maroilles. © L. T.

Des paysages bocagers, des forêts millénaires, des rivières sinueuses, des bâtisses en pierre : bienvenue dans l’Avesnois ! Terre d’élevage, berceau de produits appréciés et reconnus, le territoire a été labellisé parc naturel régional (PNR) en 1998 avant de renouveler sa charte une première fois en 2010.

La démarche est réengagée pour 2025 pour une période de 15 ans. En France, 58 territoires ont obtenu le label, dont trois dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Phase citoyenne

Dans l’Avesnois, le parc compte 137 000 habitants vivant dans les 145 communes situées sur son territoire. « Pour que le projet soit le plus partagé possible, il faut le construire avec les habitants », souligne Guislain Cambier, président du PNR. Alors que démarre la révision de la charte, une vaste phase de concertation citoyenne a été lancée. « On aurait pu se contenter de réunions publiques, mais nous voulons être plus constructifs dans la réécriture de la charte. »

Plusieurs niveaux d’implication sont proposés : s’informer en s’abonnant à la lettre d’information, suggérer des idées via des tests et quiz et participer à l’atelier citoyen. Une quarantaine de participants volontaires* se réuniront chaque mois pour débattre et échanger autour de thèmes tels que l’alimentation, la consommation et la mobilité pour bâtir des propositions qui seront soumises aux élus du territoire. Avec son slogan, « Une autre vie s’invente ici », la campagne espère ainsi mobiliser les habitants sur leur avenir.

2025-2040

« On trace une ligne jusqu’en 2040 avec notre charte », reprend le président. Jusqu’à l’automne prochain, un avant-projet va être écrit en tenant compte des avis des habitants.

Soumis à la Fédération nationale des parcs, il fera l’objet d’avis qui seront étudiés avant la phase d’enquête publique. « On est partis pour un marathon administratif », résume Yvon Brunelle, directeur de la structure.

Le contrat engage ensuite pour 15 ans de plus communes, communautés de communes, le Département du Nord, la Région Hauts-de-France et l’État.

Un dialogue constant avec l’agriculture

Le PNR de l’Avesnois est fortement marqué par l’activité agricole. « C’est d’ailleurs le bocage qui a cristallisé les énergies pour donner lieu à la création du parc naturel régional de l’Avesnois en mars 1998 », rappelle-t-on à Marbaix, siège du syndicat mixte, l’organe de gestion.

Le PNR revendique un dialogue de tous les jours avec les agriculteurs, par exemple dans le cadre de la protection des haies (lire aussi l’encadré ci-dessous) : entre 20 à 25 km sont replantés chaque année. Le parc compte également 1 500 points de vente de produits locaux, 10 % de la surface cultivée l’est en agriculture biologique. « Les habitants n’auraient pas ces paysages et ces produits sans les agriculteurs, conclut Guislain Cambier. Il y a bien un mariage d’amour entre agriculteurs et le parc. » 

*Pour participer à l’atelier citoyen, rendez-vous sur parc-naturel-avesnois.fr, rubrique Avesnois 2040.

Parc recherche agriculteurs avec projets de plantations

Riches en espèces végétales, les haies offrent un refuge à la faune. © L. T.

Le bocage est reconnu pour ses paysages et son rôle en faveur de l’environnement. Les haies peuvent aussi servir d’abris naturels pour le troupeau, protéger les parcelles des intempéries et constituent une énergie renouvelable pouvant être valorisée sur la ferme. Elles représentent une véritable ressource fourragère appréciée par les bovins durant toute la saison de pâturage et plus particulièrement en période de sécheresse. Vous êtes agriculteur ou propriétaire foncier et souhaitez planter des haies et/ou des arbres sur vos parcelles ? Le PNR de l’Avesnois propose un accompagnement technique, la recherche de financement et la mise en œuvre du projet. Plus d’informations au 03 27 77 52 63 ou au 03 27 84 65 92.

Louise Tesse

Lire aussi : Parc naturel régional : Des podcasts pour promouvoir le parc de l’Avesnois

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Agtech : Samsys, le boîtier de plus en plus connecté
Créée en 2017, l'entreprise Samsys propose des boîtiers connectés permettant un suivi du matériel agricole. Derriè [...]
Lire la suite ...

Virginie Cugnez : créatrice de savons respectueux de l’environnement
Ancienne designer textile pour la haute couture, Virginie Cugnez s'est lancée dans la fabrication, à La Bassée, de sa [...]
Lire la suite ...

Diversification : L’exemple de la famille Duchateau
La diversification des activités est une solution pour sécuriser son exploitation. Dans la famille Duchateau, on l'a b [...]
Lire la suite ...

Carnaval de Dunkerque : les temps forts de l’événement
Le carnaval de Dunkerque est une véritable institution. Chaque année, des milliers de masquelours participent aux band [...]
Lire la suite ...

Économie : Artisanat, industrie et agriculture au service du territoire
La cérémonie des vœux aux forces économiques de la communauté urbaine de Dunkerque a offert une tribune, mardi 24 j [...]
Lire la suite ...

Énergie : Des boulangers-pâtissiers très inquiets sur leur avenir
Alors que des dizaines de boulangers et artisans ont manifesté, ce lundi 23 janvier, dans les rues de Saint-Omer ( [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires