Votre météo par ville

Parc naturel régional : L’Avesnois prépare sa future charte

13-10-2022

Actualité

Nature

Tous les 15 ans, les labels des parcs naturels régionaux sont remis en jeu. Dans l’Avesnois, la charte doit être renouvelée en 2025 après une période de concertation démarrée dès maintenant.

Au cœur du PNR de l’Avesnois, l’Helpe traverse Maroilles. © L. T.

Des paysages bocagers, des forêts millénaires, des rivières sinueuses, des bâtisses en pierre : bienvenue dans l’Avesnois ! Terre d’élevage, berceau de produits appréciés et reconnus, le territoire a été labellisé parc naturel régional (PNR) en 1998 avant de renouveler sa charte une première fois en 2010.

La démarche est réengagée pour 2025 pour une période de 15 ans. En France, 58 territoires ont obtenu le label, dont trois dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Phase citoyenne

Dans l’Avesnois, le parc compte 137 000 habitants vivant dans les 145 communes situées sur son territoire. « Pour que le projet soit le plus partagé possible, il faut le construire avec les habitants », souligne Guislain Cambier, président du PNR. Alors que démarre la révision de la charte, une vaste phase de concertation citoyenne a été lancée. « On aurait pu se contenter de réunions publiques, mais nous voulons être plus constructifs dans la réécriture de la charte. »

Plusieurs niveaux d’implication sont proposés : s’informer en s’abonnant à la lettre d’information, suggérer des idées via des tests et quiz et participer à l’atelier citoyen. Une quarantaine de participants volontaires* se réuniront chaque mois pour débattre et échanger autour de thèmes tels que l’alimentation, la consommation et la mobilité pour bâtir des propositions qui seront soumises aux élus du territoire. Avec son slogan, « Une autre vie s’invente ici », la campagne espère ainsi mobiliser les habitants sur leur avenir.

2025-2040

« On trace une ligne jusqu’en 2040 avec notre charte », reprend le président. Jusqu’à l’automne prochain, un avant-projet va être écrit en tenant compte des avis des habitants.

Soumis à la Fédération nationale des parcs, il fera l’objet d’avis qui seront étudiés avant la phase d’enquête publique. « On est partis pour un marathon administratif », résume Yvon Brunelle, directeur de la structure.

Le contrat engage ensuite pour 15 ans de plus communes, communautés de communes, le Département du Nord, la Région Hauts-de-France et l’État.

Un dialogue constant avec l’agriculture

Le PNR de l’Avesnois est fortement marqué par l’activité agricole. « C’est d’ailleurs le bocage qui a cristallisé les énergies pour donner lieu à la création du parc naturel régional de l’Avesnois en mars 1998 », rappelle-t-on à Marbaix, siège du syndicat mixte, l’organe de gestion.

Le PNR revendique un dialogue de tous les jours avec les agriculteurs, par exemple dans le cadre de la protection des haies (lire aussi l’encadré ci-dessous) : entre 20 à 25 km sont replantés chaque année. Le parc compte également 1 500 points de vente de produits locaux, 10 % de la surface cultivée l’est en agriculture biologique. « Les habitants n’auraient pas ces paysages et ces produits sans les agriculteurs, conclut Guislain Cambier. Il y a bien un mariage d’amour entre agriculteurs et le parc. » 

*Pour participer à l’atelier citoyen, rendez-vous sur parc-naturel-avesnois.fr, rubrique Avesnois 2040.

Parc recherche agriculteurs avec projets de plantations

Riches en espèces végétales, les haies offrent un refuge à la faune. © L. T.

Le bocage est reconnu pour ses paysages et son rôle en faveur de l’environnement. Les haies peuvent aussi servir d’abris naturels pour le troupeau, protéger les parcelles des intempéries et constituent une énergie renouvelable pouvant être valorisée sur la ferme. Elles représentent une véritable ressource fourragère appréciée par les bovins durant toute la saison de pâturage et plus particulièrement en période de sécheresse. Vous êtes agriculteur ou propriétaire foncier et souhaitez planter des haies et/ou des arbres sur vos parcelles ? Le PNR de l’Avesnois propose un accompagnement technique, la recherche de financement et la mise en œuvre du projet. Plus d’informations au 03 27 77 52 63 ou au 03 27 84 65 92.

Louise Tesse

Lire aussi : Parc naturel régional : Des podcasts pour promouvoir le parc de l’Avesnois

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires