Votre météo par ville

Coup de blues dans les élevages français

03-03-2021

Actualité

Élevage

En France, en ce début d’année, la production et le prix du lait fléchissent alors que les prix des aliments croissent. Le bilan de la campagne laitière 2020 est mitigé.

ferme jean louis maillard, hesdin l abbe vacher laitière © Anne-Sophie Flament
La baisse de la collecte de lait accroît le manque à gagner des producteurs. © Anne-Sophie Flament

Au cours de l’année passée, les 1 000 litres de lait ont été payés 373 € (-2,8 €/1 000 l qu’en 2019). Mais au cours du dernier trimestre 2020, les 1 000 litres valaient 385 € (- 5€/2019) selon FranceAgriMer. Et selon une première estimation de la Commission européenne, les 1 000 litres de lait n’étaient plus payés que 372 € en moyenne en janvier dernier.

Baisse de la collecte

Autrement dit, les éleveurs accusent une baisse des prix alors que les coûts de production du lait croissent. Car faute de fourrages suffisants, ils achètent plus d’aliments qu’ils paient plus chers. Leurs prix ont progressé de 1,1 % en décembre dernier par rapport au mois précédent, selon le service statistique du ministère de l’Agriculture, et de 5,4 % sur l’ensemble de l’année 2020.

La baisse de la collecte de lait accroît le manque à gagner des producteurs. En un mois, elle a reflué en janvier dernier de 3 %, pour se situer au niveau de 2017. Or elle avait déjà diminué tout au long du quatrième trimestre de l’année 2020. Seule la Normandie et le Grand-est ont achevé la campagne 2020 en produisant plus de lait que les trimestres précédents.

« En fait, les producteurs ont fortement réduit les effectifs de leur troupeau. Au 1er janvier, on dénombrait 3,57 millions de vaches laitières, soit de 80 000 têtes en moins (-2,2 %) qu’en 2020 à la même époque », souligne l’Institut de l’élevage dans sa dernière note de conjoncture.

En conséquence, la campagne laitière 2020 aura été une campagne sans éclats. 23,9 milliards de litres de lait ont été collectés l’an passé, soit 130 millions de litres de plus qu’en 2019. La maîtrise de la production au printemps dernier puis la sécheresse ont défavorablement impacté la collecte de lait.

Lire aussi : Lidl annonce des accords avec Lactalis et Sodiaal à 370 €/1000 litres

Nouveau record de production en Irlande

Au sein de l’Union européenne à vingt-sept, les prix du lait en 2020 ont incité les éleveurs à en produire plus même si le rythme de croissance de la production a ralenti à la fin de l’année. En conséquence, 144,6 millions de tonnes de lait ont été livrées, soit 1,4 % de plus qu’en 2019.

En Italie, en Irlande et en Pologne, la campagne laitière a été particulièrement dynamique l’an passé. Dans la péninsule italienne, 12,6 millions de tonnes de lait ont été collectées, soit 4,3 % de plus qu’en 2019. L’Irlande dépasse pour la première fois les 8 millions de tonnes de production annuelle (8,276 Mt soit+3,5 % par rapport à 2019). Et en Pologne, la production a crû de 2,2 %. Les nouvelles contraintes environnementales imposées aux éleveurs néerlandais ne les ont pas empêchés de retrouver le chemin de la croissance. La production de lait de 12,8 millions de tonnes est la plus élevée après les collectes record de 2016 et 2017.

L’Allemagne fait en revanche défection. En 2020, la collecte annuelle est demeurée stable (+83 000 t, -0,01 % par rapport à 2019) mais elle baisse continument depuis l’été dernier. Le mois dernier, la collecte était inférieure de 1,7 % à celle de l’année passée à la même époque, selon Agrarmarkt Informations.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Découverte d’un nouveau foyer d’influenza aviaire ce week-end
Ce week-end, un nouveau foyer d’influenza aviaire a été découvert sur la commune de Winnezeele. Le 26 novembre, un [...]
Lire la suite ...

David Saelens, nouveau président de la section Nutrition Animale de La Coopération Agricole
A l’issue d’un conseil de section, les membres de La Coopération Agricole Nutrition Animale ont élu, le 1er décem [...]
Lire la suite ...

L’assurance récolte officiellement lancée
Le Gouvernement a présenté le 1er décembre, le projet de loi sur l’assurance récolte en Conseil des ministres. Av [...]
Lire la suite ...

La Flandre mise sur la pomme de terre
Lors de son assemblée générale annuelle, la coopérative La Flandre a présenté ses résultats, adossés au groupe N [...]
Lire la suite ...

Annulation de la fête de la dinde à Licques
La Covid-19 aura eu raison de la fête de la dinde pour la deuxième année consécutive. En effet, l’événement, [...]
Lire la suite ...

« L’Union européenne veut devenir une puissance normative »
Lors de la session de la chambre d'agriculture du Nord-Pas de Calais organisée le 29 novembre, Thierry Pouch, économi [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires