Votre météo par ville

Œufs contaminés au fipronil : jusqu’à quatre ans de prison ferme requis en Belgique

26-04-2021

Brèves

Élevage

De lourdes peines allant d’un an à quatre ans de prison ferme ont été requises devant le tribunal d’Anvers (Belgique) dans le procès des œufs contaminés au fipronil, qui s’est ouvert le 22 avril 2021, rapporte l’AFP. La peine la plus lourde (quatre ans de prison ferme et 800 000 euros d’amende) a été réclamée par le parquet à l’encontre de Patrick Remijsen, patron d’Agro Remijsen. Aujourd’hui en faillite, cette entreprise avait commercialisé en Belgique et aux Pays-Bas un produit de désinfection des fermes avicoles contenant cet insecticide interdit.

Dans ce procès, sept personnes au total sont accusées d’avoir importé, vendu ou utilisé des désinfectants frauduleusement enrichis au fipronil. Quatre sociétés sont également jugées en tant que personnes morales, face à une petite trentaine de parties civiles – dont 21 exploitations avicoles belges – réclamant des dommages et intérêts. Le scandale du fipronil avait ébranlé la filière avicole européenne en 2017, avec des pertes pour le secteur chiffrées en dizaines de millions d’euros. Cette année-là, rien qu’en Belgique, «plus de 77 millions» d’œufs avaient dû être détruits et près de deux millions de volailles abattues, selon l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), qui s’est portée partie civile.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Dunkerque-Port inaugure son terminal à destination de l’Irlande
La nouvelle ligne maritime Dunkerque-Irlande a été célébréeau terminal du port de Dunkerque lundi 11 octobre, en p [...]
Lire la suite ...

Édouard Chouteau veut décrocher l’étoile
Depuis juin 2020, Édouard Chouteau est le nouveau chef du restaurant La Laiterie à Lambersart (59). Amoureux des prod [...]
Lire la suite ...

Des agriculteurs excédés par les dégâts de sangliers
À l'initiative de la FDSEA du Pas-de-Calais, une rencontre a été organisée mercredi 6 octobre avec le directeur de [...]
Lire la suite ...

Abattoir de Valenciennes : « La sous-préfecture nous a posé un lapin »
La sous-préfecture de Valenciennes s’est engagée, jeudi 14 octobre, à entamer des discussions avec la direction [...]
Lire la suite ...

Elles croquent le sexisme à la ferme
La bande dessinée « Il est où le patron ? », réalisée par cinq paysannes et la dessinatrice Maud Bénézit, redo [...]
Lire la suite ...

Ces femmes qui font vivre le territoire
À l'occasion de la Journée internationale des femmes rurales ce 15 octobre, nous vous proposons de prendre des nouvel [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires