Votre météo par ville

Institut de Genech : les élèves formés au risque électrique

25-11-2021

Actualité

Vie professionnelle

La MSA, RTE et Enedis sont intervenus à l’Institut agricole de Genech (59) mercredi 24 novembre pour sensibiliser les élèves du bac professionnel « Aménagements paysagers » au risque électrique.

Une soixantaine d’élèves de l’Institut de Genech ont participé à la formation sur le risque électrique mercredi 24 novembre.

Connaître le risque électrique, pour éviter les accidents professionnels. C’est l’objectif de la formation dispensée par la MSA, RTE et Enedis à l’Institut agricole de Genech. Une soixantaine d’élèves du bac professionnel « Aménagements paysagers » ont en effet participé au module de trois heures mercredi 24 novembre.

Mieux connaître les risques

Au programme de l’après-midi : « Connaître les distances à respecter avec les lignes électriques, connaître son environnement, savoir organiser son travail, savoir réagir face à un accident« , énumère François Maillard, directeur maintenance du RTE de Valenciennes. Car les accidents sur les lignes haute et basse tension sont courantes. « Les accidents les plus fréquents arrivent lors de l’utilisation d’engins agricoles imposants tels que les épandeurs« , précise Stéphane Laignez, délégué territorial d’Enedis. Mais les risques existent également pour les situations d’élagage ou lorsqu’il faut creuser un trou dans le sol, par exemple.

Lire aussi : Les règles pour circuler en toute sécurité en convoi agricole

Si le risque électrique est plus ou moins connu chez ces élèves de 16 ans, « il relève avant tout d’une connaissance domestique, expose Stéphane Laignez, et non professionnelle. Gaëtan Sobczak, étudiant de 2e année, en convient : « Je ne connaissais pas tous les risques qui existaient avant d’avoir ce cours. Je sais maintenant sur quels points je vais devoir faire attention plus tard, lorsque je travaillerais.« 

Un partenariat depuis 2004

À l’origine de cette formation, un partenariat scellé entre la MSA, RTE et Enedis depuis 2004, et renouvelé jusque . « Les actions de sensibilisation sont dispensées avant tout aux élèves car nous misons sur la prévention des plus jeunes« , explique François Maillard. Soit environ 350 jeunes par an formés, toute filière confondue.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Organisation : Être actif dans le changement
Organiser son travail, ça s'apprend mais cela demande de changer ses habitudes et de se remettre en question. À condit [...]
Lire la suite ...

Dephy : Quel avenir pour la réduction des phytos ?
Dans le cadre du dispositif Dephy Hauts-de-France, partie intégrante du plan Ecophyto II du gouvernement se tenait, mar [...]
Lire la suite ...

Méthanisation : Simple comme un jeu de piste
Élèves au lycée agricole de Tilloy-lès-Mofflaines, les cinq membres de l'équipe « Clémentine » ont remporté l [...]
Lire la suite ...

Publireportage : la chips au chaudron made in Hauts-de-France
Fondée en 2018 par Julie et Stéphane Gérard, l'entreprise So Chips, installée dans l'Oise à Longueil-Sainte-Marie, [...]
Lire la suite ...

L’ostéopathie met la patte sur les bovins 
Élodie Landure est vétérinaire équin à Frencq (62). Récemment diplômée d'ostéopathie, elle prodigue des soins d [...]
Lire la suite ...

Sapins : Une seconde vie après Noël 
Chaque année, Gaëtan Doisy, agriculteur aux Rues-des-Vignes (59), propose aux particuliers de replanter leurs sapins d [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires