Votre météo par ville

Inondations : quelques débordements dans l’Avesnois

20-07-2021

Actualité

C’est tout frais

En fin de semaine dernière, entre les rivières Sambre et Solre, dans l’Avesnois, quelques éleveurs ont vu le niveau d’eau monter au point d’inonder leurs prairies et leurs étables, sans dégâts majeurs.

Les intempéries de la semaine dernière ont provoqué des dégâts d’une ampleur inédite en Allemagne et en Belgique. Dans des proportions bien moindres, quelques secteurs de l’Avesnois ont aussi été touchés. Peu de dégâts sont heureusement à déplorer. Marie-Sophie Lesne, conseillère régionale et maire de Le Quesnoy, est allée à la rencontre de quelques agriculteurs touchés, situés au sud de Maubeuge, entre les rivières Sambre et Solre.

Brusque montée des eaux

Ils ont été surpris dans la nuit entre le jeudi 15 et le vendredi 16 juillet par une brusque montée des eaux. « Sur la seule journée de jeudi, il est tombé 50 mm d’eau ! », précise Jean-Christophe Rufin, vice-président de la FDSEA du Nord, agriculteur à Mairieux.

Des prairies ont été inondées obligeant trois éleveurs à déplacer en urgence un troupeau d’une centaine de vaches laitières. « Quand l’eau monte ainsi, il faut intervenir car les vaches ne font plus la distinction entre leur pâture inondée et le lit de la rivière où elles peuvent tomber », explique Jean-Christophe Rufin, voisin des éleveurs touchés. Quant à lui, il a été concerné par quelques remontées de nappe.

Lire aussi : Le Parc de l’Avesnois accompagne les projets de plantations de haies le long des routes départementales

Plus d’anticipation

D’après l’agriculteur, la problématique est récurrente en cas de fortes pluies pour une dizaine d’agriculteurs de ce secteur. Lorsque le barrage du Val Joly déborde, des parcelles sont inondées. « Nous demandons depuis plusieurs années qu’un système d’alerte donnée par les gestionnaires du barrage soit mis en place afin d’anticiper le déplacement des vaches », avance Jean-Christophe Rufin.

Après l’épisode, l’eau est rapidement redescendue dans les prairies comme dans les étables. Avec le retour du soleil, les vaches ont de nouveau les pattes au sec et sont de retour dans leurs pâtures.

Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Zones humides : attention fragiles !
La journée mondiale des zones humides a lieu le 2 février, date de la signature à Ramsar (Iran) de la convention qui [...]
Lire la suite ...

Éthanol : la consommation d’E85 en forte hausse en 2021 
La consommation d'E85 (éthanol à 85% dans l'essence) a grimpé de 33% en 2021, atteignant 468 000 m3, contre 351 800 m [...]
Lire la suite ...

Lait : pas de baisse de prix chez Sodiaal, rectifie Damien Lacombe 
"Notre différent avec la FNPL porte uniquement sur un indicateur faisant référence au prix FranceAgriMer", a réagi l [...]
Lire la suite ...

CBD : le Conseil d’État suspend l’interdiction de la vente de fleur brute 
Par une décision en référé rendue publique le 24 janvier, le Conseil d'État a suspendu, à titre provisoire, l'arr [...]
Lire la suite ...

Aider les agriculteurs à développer leurs savons locaux
Depuis quatre ans, Bérénice Lemaitre produit des savons artisanaux à partir de différents laits : jument, vache, c [...]
Lire la suite ...

Nord : Le département mise sur la nature
Abbaye de Vaucelles, terril des Argales ou marais d’Aymeries… Une vingtaine d’espaces naturels sont class [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires