Votre météo par ville

Mieux coordonner l’accompagnement des agriculteurs en difficulté

02-03-2021

Actualité

C’est tout frais

Début février 2021, une cellule d’accompagnement des agriculteurs en difficulté a été installée dans le Nord, sous l’égide de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM).

Terres et territoires - botte sécheresse agriculteur difficulté
Un aspect très important du dispositif est la garantie de discrétion. © adobe.stock.com

Rassembler tous les acteurs qui traitent de la question des agriculteurs en difficulté. C’est l’objectif de la cellule d’accompagnement mise en place début février 2021, sous l’égide de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Nord.

Face au constat de l’augmentation du nombre de signalements, le besoin de mieux structurer « l’identification et l’accompagnement des agriculteurs en difficultés économiques, sociales et techniques » s’est fait ressentir dans le département, note l’administration.

Coordonner les efforts

La cellule a « pour mission de repérer de manière précoce les exploitants agricoles en situation de difficulté ; d’identifier les problèmes rencontrés et de les accompagner vers les solutions les plus adaptées à leur situation », indique la DDTM dans un communiqué.

Elle est composée de représentants techniques et administratifs, issus de différentes structures qui gravitent autour du monde agricole ; MSA, association Arcade, centres de gestion, banques, direction départementale de la protection des populations, direction des finances…

Confidentialité des échanges

LA DDTM est chargée de coordonner le fonctionnement de l’ensemble. La cellule va, en effet, s’articuler avec les différents réseaux ou initiatives déjà existants (réseau sentinelles, par exemple).

« Le but est de renforcer la démarche. D‘aller vers les exploitants pour détecter les difficultés le plus en amont possible », indique Antoine Lebel, directeur adjoint de la DDTM.

Il s’agit aussi de multiplier les points d’entrée et de contacts avec les agriculteurs « pour toucher le plus de monde possible ». L’administration donne l’exemple des échanges avec les vétérinaires intervenants dans les élevages.

Lors de ces visites, « des situations peuvent être identifiées et indiquées à la cellule d’accompagnement ; qui pourra alors examiner les différentes réponses à proposer aux éleveurs en difficultés ».

Un aspect très important du dispositif est la garantie de discrétion. « Afin de sécuriser le succès des démarches engagées, la DDTM reste très vigilante à garantir la confidentialité des procédures entreprises avec les exploitants accompagnés », explique Antoine Lebel.

Lire aussi : 29 recommandations pour lutter contre le mal-être en agriculture

Qui contacter ?

Les agriculteurs qui souhaitent être accompagnés peuvent, dans un premier temps, contacter les structures suivantes :

– l’association Arcade par téléphone au 03 28 41 39 39 ou par mail à l’adresse arcade.5962@orange.fr ;

– la cellule MSA prévention des situations de fragilité ; par téléphone au 03 21 24 72 68 ou par mail à l’adresse cellulefragilites.blf@msa59-62.msa.fr.

Dans un deuxième temps, pour les agriculteurs qui souhaitent entrer dans la démarche, un point de situation reprenant les principaux indicateurs économiques de l’exploitation sera établi.

« Chaque dossier sera ensuite suivi par un référent au niveau d’Arcade ou de la MSA », indique Anne-Sophie Delsaux, cheffe du service Économie agricole à la DDTM. L’objectif est de proposer des outils d’accompagnement les plus adaptés aux besoins des agriculteurs (réalisation d’un audit de l’exploitation, aide à la relance de l’exploitation, accompagnement social…).

Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires