Votre météo par ville

Mieux coordonner l’accompagnement des agriculteurs en difficulté

02-03-2021

Actualité

C’est tout frais

Début février 2021, une cellule d’accompagnement des agriculteurs en difficulté a été installée dans le Nord, sous l’égide de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM).

Terres et territoires - botte sécheresse agriculteur difficulté
Un aspect très important du dispositif est la garantie de discrétion. © adobe.stock.com

Rassembler tous les acteurs qui traitent de la question des agriculteurs en difficulté. C’est l’objectif de la cellule d’accompagnement mise en place début février 2021, sous l’égide de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Nord.

Face au constat de l’augmentation du nombre de signalements, le besoin de mieux structurer « l’identification et l’accompagnement des agriculteurs en difficultés économiques, sociales et techniques » s’est fait ressentir dans le département, note l’administration.

Coordonner les efforts

La cellule a « pour mission de repérer de manière précoce les exploitants agricoles en situation de difficulté ; d’identifier les problèmes rencontrés et de les accompagner vers les solutions les plus adaptées à leur situation », indique la DDTM dans un communiqué.

Elle est composée de représentants techniques et administratifs, issus de différentes structures qui gravitent autour du monde agricole ; MSA, association Arcade, centres de gestion, banques, direction départementale de la protection des populations, direction des finances…

Confidentialité des échanges

LA DDTM est chargée de coordonner le fonctionnement de l’ensemble. La cellule va, en effet, s’articuler avec les différents réseaux ou initiatives déjà existants (réseau sentinelles, par exemple).

« Le but est de renforcer la démarche. D‘aller vers les exploitants pour détecter les difficultés le plus en amont possible », indique Antoine Lebel, directeur adjoint de la DDTM.

Il s’agit aussi de multiplier les points d’entrée et de contacts avec les agriculteurs « pour toucher le plus de monde possible ». L’administration donne l’exemple des échanges avec les vétérinaires intervenants dans les élevages.

Lors de ces visites, « des situations peuvent être identifiées et indiquées à la cellule d’accompagnement ; qui pourra alors examiner les différentes réponses à proposer aux éleveurs en difficultés ».

Un aspect très important du dispositif est la garantie de discrétion. « Afin de sécuriser le succès des démarches engagées, la DDTM reste très vigilante à garantir la confidentialité des procédures entreprises avec les exploitants accompagnés », explique Antoine Lebel.

Lire aussi : 29 recommandations pour lutter contre le mal-être en agriculture

Qui contacter ?

Les agriculteurs qui souhaitent être accompagnés peuvent, dans un premier temps, contacter les structures suivantes :

– l’association Arcade par téléphone au 03 28 41 39 39 ou par mail à l’adresse arcade.5962@orange.fr ;

– la cellule MSA prévention des situations de fragilité ; par téléphone au 03 21 24 72 68 ou par mail à l’adresse cellulefragilites.blf@msa59-62.msa.fr.

Dans un deuxième temps, pour les agriculteurs qui souhaitent entrer dans la démarche, un point de situation reprenant les principaux indicateurs économiques de l’exploitation sera établi.

« Chaque dossier sera ensuite suivi par un référent au niveau d’Arcade ou de la MSA », indique Anne-Sophie Delsaux, cheffe du service Économie agricole à la DDTM. L’objectif est de proposer des outils d’accompagnement les plus adaptés aux besoins des agriculteurs (réalisation d’un audit de l’exploitation, aide à la relance de l’exploitation, accompagnement social…).

Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Des moutons boulonnais « écopâturent » à Genech et Pont-à-Marcq
Le troupeau de moutons boulonnais de l’établissement agricole Institut de Genech va valoriser des espaces verts d [...]
Lire la suite ...

Le lin fait sa fashion week
La filière mondiale du Lin se mobilise en lançant à partir d'aujourd'hui pour la "Fashion Revolution week". Objectif [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : quels sont les atouts des cultures intermédiaires ?
Au-delà d’être une obligation réglementaire, les couverts avant la culture de pommes de terre sont préconisés par [...]
Lire la suite ...

Groupama aide les agriculteurs à s’équiper de sondes connectées pour le fourrage
Groupama Nord-Est propose un accompagnement financier pour inciter les agriculteurs à s’équiper de sondes de tem [...]
Lire la suite ...

Éléonore Peretti : « Créer du lien est la raison d’être du MusVerre »
Éléonore Peretti est la nouvelle directrice du MusVerre de Sars-Poteries (59). Elle défend les atouts et le rôl [...]
Lire la suite ...

Bruxelles et les États membres entendent numériser le secteur agricole
Dans le cadre de la révision du plan coordonné 2021 sur l’intelligence artificielle publiée le 21 avril, la Commiss [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires