Votre météo par ville

Unéal mise sur la création de filières locales

09-12-2021

Actualité

Organisations agricoles

Lors du point presse organisé le 8 décembre, veille de l’assemblée générale, le conseil d’administration d’Unéal et du groupe Advitam a réaffirmé les orientations de la coopérative et a dévoilé les résultats de l’année passée. Création de filières et structuration de la filiale alimentation sont les principaux sujets évoqués.

Gabriel Delory, vice-président de la coopérative Unéal et du groupe Advitam, Cédric Cogniez, directeur général, Armel Lesaffre, président des deux structures et Nicolas Debrabant, vice-président ont dévoilé leurs ambitions pour les prochaines campagnes. © LD

Le conseil d’administration a dévoilé, le 8 décembre à la presse, ses ambitions pour les prochaines années. « Nous appartenons à un groupe diversifié, implanté dans nos territoires, annonce Armel Lesaffre, président de la coopérative Unéal et du groupe Advitam. Notre ambition est de développer différents modèles d’agriculture qui répondent aux demandes des consommateurs grâce à une mise en commun de savoir-faire et notre capacité à innover. »

Projet de trituration

Pour cela Unéal et son groupe cherchent à structurer et créer de nouvelles filières agricoles. À l’image du projet de réalisation d’une ligne de trituration sur le site de Neuville-sur-Escaut (59) d’ici deux ou trois ans. « Au vu du coût des aliments pour l’élevage, nous avons prévu de mettre en place une ligne de trituration, explique Cédric Cogniez, directeur général de la coopérative et du groupe. Nous avons obtenu des subventions du plan protéines. Pour l’heure, il s’agit de produire des protéines au champ.” Des essais dans des parcelles sont réalisés. Le groupe cherche avant tout à structurer ses activités en filières locales. Et Armel Lesaffre d’ajouter : « l’avenir de nos filières passera forcément par la contractualisation et des engagements de part et d’autre. »

Carbone, cœur des enjeux

Autre enjeu : la réponse aux attentes des adhérents. Les agriculteurs font face à de nombreux challenges environnementaux. Trois pistes semblent se détacher pour rendre rentables les évolutions de pratiques des adhérents. « Le crédit carbone fait partie d’une des trois pistes, nous proposons pour cela un crédit sur colza bas GES (gaz à effet de serre), précise Cédric Cogniez. D’autres valorisent leurs efforts directement auprès de leurs industriels. La dernière possibilité est de se lancer sur le marché libre du carbone. InVivo tente s’emparer du sujet afin de pouvoir proposer des certificats carbone aux adhérents. »

Entre-temps, des groupes GIEE pour la protection des sols, pour l’agrément HVE (haute valeur environnementale) ou de micro-méthanisation se montent dans les régions. L’utilisation des OAD est très significative. La prochaine ère dans laquelle se lance Advitam est celle des robots.

Résilience du groupe

Les circuits de distribution de proximité prennent une place prépondérante dans le activités du groupe. Ils souhaitent notamment la développer en créant des partenariats en fruits rouges et viticulture. « Grâce à nos différentes filiales et nos diversifications d’activités, notre groupe reste résilient malgré ces conjonctures compliquées », se réjouit Armel Lesaffre. Les filiales alimentaires du groupe ont été réorganisées afin de conquérir le marché de la restauration hors foyer.

Pour les résultats de l’année 2020-2021, la coopérative Unéal représente toujours la plus grosse part des résultats du groupe, avec 548,8 millions d’euros (M€). Le négoce Ternovéo apporte 343,60 M€, la distribution 312,40 M€ et le machinisme 177,20 M€. « La partie machinisme a réalisé une belle progression avec des prises de parts de marché, le développement du matériel d’irrigation et l’acquisition de l’enseigne MAPP, destinée aux espaces verts », conclut le président.

Lucie Debuire

Lire aussi : Sodiaal : La coopérative expose sa stratégie à ses adhérents

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires