Votre météo par ville

Plus de 200 nouvelles fermes bio dans les Hauts-de-France

10-07-2020

Actualité

C’est tout frais

Le bio poursuit son développement en 2019, avec des chiffres en hausse pour la production, la transformation et la consommation. Le nombre de magasins spécialisés diminue quant à lui légèrement.

Les derniers chiffres de l’agriculture biologique dans la région et en France sont tombés jeudi 9 juillet 2020. Et ils s’inscrivent dans la lignée de ces dernières années, c’est-à-dire toujours en hausse.

Dans les Hauts-de-France, les chiffres 2019 ont été analysés par les associations A Pro Bio et Bio en Hauts-de-France, dans le cadre de l’Observatoire régional de l’agriculture biologique. « Ils sont positifs et encourageants », soulignent-ils dans un communiqué.

Production

Les surfaces en bio ou en conversion atteignent désormais 45 170 hectares fin 2019, soit 2,1 % de la SAU (surface agricole utile) des Hauts-de-France. En cinq ans, la surface en bio a ainsi été multipliée par 2,1.

De plus, « on recense 210 installations de producteurs ou exploitations en conversion bio, poursuit l’Observatoire régional dans son communiqué. Un record pour la région. Cela correspond à une hausse de 18 % par rapport à l’année précédente. »

À lire aussi, notre grand format : Le boom du bio en confinement

Transformation

Du côté de la transformation, les chiffres sont en hausse également. Plus de 300 industries agroalimentaires (soit 40 % des entreprises de transformation régionale) proposent désormais au moins une gamme de bio.

Ce sont les filières fruits et légumes, produits de la mer et boissons qui sont les plus représentés. « Au total, la région compte 1 038 préparateurs regroupant des entreprises de transformation, de conservation, de stockage, de conditionnement… soit une hausse de 24 % par rapport à 2018 », ajoute le communiqué.

Distribution

En revanche, le nombre de magasins spécialisés est en baisse dans les Hauts-de-France, avec 21 fermetures pour seulement 13 ouvertures. On compte ainsi un total de 150 boutiques. Mais « le nombre de distributeurs certifiés bio regroupant les magasins spécialisés, les grandes et moyennes surfaces, les grossistes, et les sites de vente en ligne est en développement de 6 % par rapport à 2018 », nuance l’Observatoire régional.

La consommation au rendez-vous

Les habitants des Hauts-de-France ont une consommation du bio légèrement inférieure à la moyenne nationale : 69 % d’entre eux consomment du bio au moins une fois par mois, contre 71 % au niveau national. Toutefois, cette consommation a augmenté de 14 % entre 2018 et 2019.

Des chiffres qui devraient encore évoluer cette année, puisque durant la période de confinement, une hausse importante des ventes de produits bio a été enregistrée.

Même topo au niveau national

En France également, le développement du bio se poursuit. D’après les chiffres publiés par l’Agence bio le 9 juillet 2020, la surface française certifiée en agriculture biologique s’élève à 2,3 millions d’hectares en 2019, soit 8,5 % de la SAU française. Un chiffre en croissance de 13 % par rapport à 2018.

« Les surfaces fourragères qui occupent plus de 60 % de la sole bio sont les moins dynamiques (+ 10 %) », note le rapport. À l’inverse, la vigne affiche une progression de 23 % avec 21 000 hectares entrés en conversion en 2019.

Avec 571 000 ha en 2019, dont 100 000 ha en première année de conversion, « les grandes cultures bio maintiennent leur élan », se réjouit également l’Agence bio. « Nous sommes sur une belle progression, qui pourrait nous amener à respecter les engagements pris dans les contrats d’objectifs bio », commente Gérard Michaut, vice-président de l’Agence bio.

À l’échelle européenne, la France continue de se classer juste derrière l’Espagne. « Alors que la Commission européenne ambitionne d’avoir 25% d’agriculture biologique en 2030 en Europe, la France doit s’emparer de cet objectif et devenir un leader », encourage Philippe Henry, président de l’Agence bio.

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Face à la sécheresse, la FNSEA demande « un geste exceptionnel » du gouvernement
Lors d’un entretien à la radio le 11 août 2020, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert a demandé un plan d [...]
Lire la suite ...

Témoignage vidéo : Les Incroyables Comestibles
Cet été, un potager partagé a poussé à Villeneuve-d’Ascq (59), initié par l’association Les Incroyables Co [...]
Lire la suite ...

Canicule : épisode de pollution à l’ozone dans le Nord et le Pas-de-Calais
Quand les grosses chaleurs arrivent, de l’ozone se forme dans l’atmosphère, jusqu’à provoquer des pi [...]
Lire la suite ...

L’allocation de rentrée scolaire versée le 18 août
L’allocation de rentrée scolaire (ARS) sera versée le 18 août prochain aux familles adhérentes à la MSA. L&rsquo [...]
Lire la suite ...

Nord : Une fin de moisson « historique » à Chemy
Faire le lien entre l’appel à la Résistance du général de Gaulle et la résilience des agriculteurs ? C’ [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : le report de l’implantation des cultures dérobées est autorisé
« Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denorman [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires