Votre météo par ville

Des agriculteurs volontaires pour aller désinfecter le mobilier urbain

23-03-2020

Actualité

C’est tout frais

Une start-up agricole a eu l’idée de mobiliser les pulvérisateurs des agriculteurs pour nettoyer le mobilier urbain dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Plus de 100 volontaires sont prêts à passer à l’action !

 © AgroLeague

Jeune entrepreneur, Jean-Christophe Girondin-Pompière ne s’attendait pas à un tel mouvement de solidarité. Comme beaucoup de concitoyens, il est marqué par la crise sanitaire liée à la propagation rapide du coronavirus sur le territoire français.

Le 18 mars 2020, il lance alors une idée sur le réseau social Facebook. « Je suis tombé sur des articles italiens et espagnols qui expliquaient que les agriculteurs de ces pays se mobilisent avec leurs matériels de pulvérisation pour nettoyer le mobilier urbain », explique le fondateur de la start-up AgroLeague, spécialisée dans l’accompagnement des exploitants vers la diminution des engrais et des produits phytos.

« J’ai donc créé et diffusé une plateforme en ligne pour voir si des agriculteurs français seraient tentés par cette initiative », explique-t-il. En à peine 24 heures, plus de 100 paysans avaient rempli le formulaire et répondu présents à l’appel.

Bonne cause et bonne action

Depuis, la démarche volontaire poursuit son chemin et le nombre agriculteurs prêts à sortir les pulvés pour la bonne cause ne cesse de gonfler. « Nous nous sommes rapprochés du ministère de l’agriculture pour lui faire part de cette possibilité, indique Jean-Christophe Girondin-Pompière. J’espère qu’il la verra comme une option, comme c’est le cas en Italie et en Espagne. Nous entamons des démarches avec quelques mairies également. Il s’agirait de remplir les cuves des pulvés avec une solution de type javel« .

Au delà de l’aspect sanitaire, faire entrer les agriculteurs et leurs outils en ville « pourrait œuvrer à améliorer l’image de la profession agricole, souvent ternie par ces mêmes pulvérisateurs« , estime le porteur de projet. Histoire de faire d’une pierre deux coups… de désinfectant.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Des stocks de pommes deux fois plus importants qu’en 2019 au début de l’été
« Fin juin 2020, alors que la campagne de commercialisation s’achève, les stocks de pommes sont le double de ceux d [...]
Lire la suite ...

Explosion au Liban : le stockage du nitrate d’ammonium en question
L'explosion de quelque 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium le 4 août au Liban rappelle que cet ingrédient de base de [...]
Lire la suite ...

Les éleveurs laitiers veulent pouvoir utiliser toutes les jachères en période de sécheresse
La FNPL (syndicat professionnel des producteurs de lait) appelle, dans un communiqué de presse du 12 août 2020, l’Un [...]
Lire la suite ...

Abattoirs : le maillon faible de la filière porcine
Les Hauts-de-France, cinquième région productrice de porcs, ne compte que sept abattoirs capables d'abattre ces anima [...]
Lire la suite ...

Flandres : Un boulanger au four et au moulin
Après le circuit court, le circuit ultracourt ? C'est l'idée un peu folle d'Antony Boulanger, patron à Noordpeene de [...]
Lire la suite ...

Enquête Covid-19 : nos exploitations agricoles régionales mises à mal
Le service économique de la chambre d'agriculture des Hauts-de-France a lancé en mai une enquêteauprès des agriculte [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires