Votre météo par ville

Top départ de la campagne betteravière dans le Nord et le Pas-de-Calais

14-09-2020

Actualité

C’est tout frais

Les sucreries de Boiry et Attin (62) ouvrent le 18 septembre, avant Lillers (62) et Escaudoeuvres (59). La récolte s’annonce correcte en Nord-Pas de Calais à la différence du reste de la région.

Le rendement moyen devrait atteindre la moyenne quinquennale qui tourne autour de 90 t/ha dans le Nord et le Pas-de-Calais.  © DR

C’est parti pour la campagne betteravière 2020. L’arrachage des premiers champs de betteraves à sucre commencera aux alentours du 14 septembre dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Ces récoltes approvisionneront les sucreries de Boiry-Sainte-Rictrude, dans l’Arrageois, et d’Attin, sur la côte d’Opale, qui devraient activer leurs turbines le 18 septembre. Les sites de production de Lillers (Artois-Lys) et d’Escaudoeuvres (Cambrésis) leur emboîteront le pas. Ils ouvriront respectivement vers le 22 et le 28 ou 29 septembre, annonce la coopérative Tereos, gestionnaire de ces usines.

Top départ de plus de quatre mois de chantier dans les parcelles.

« 30 % de rendement en moins au sud de Paris »

La plupart des cultures du Nord et du Pas-de-Calais ont été relativement épargnées par la jaunisse virale. « Une chance car la maladie a été virulente dans le sud des Hauts-de-France », souligne Vincent Delannoy, responsable de l’Institut technique de la betterave (ITB) Nord-Pas de Calais. David Sergent, directeur du pôle coopérateurs de Tereos, confirme.

« D’après nos derniers prélèvements, l’impact de la jaunisse est mesuré dans ces deux départements par rapport au reste de la France. Dans l’Aisne ou l’Oise, les rendements devraient être inférieurs de 10 à 20 % vis-à-vis de l’année dernière. 30 % de rendement en moins sont annoncés au sud de Paris. »

Le Nord comme le Pas-de-Calais tirent donc leur épingle du jeu.

« Le rendement moyen atteindra au minimum la moyenne quinquennale qui tourne autour de 90 t/ha », estime Vincent Delannoy. Le technicien de l’ITB précise néanmoins que certaines zones ont été particulièrement concernées par la sécheresse cette saison. Notamment le Cambrésis et le secteur de Bapaume.

Vigilance face au covid dans les sucreries

Durant la campagne sucrière qui s’apprête à démarrer, le groupe Tereos va employer 753 salariés dans ses quatre unités du Nord et du Pas-de-Calais. Au sein de ces dernières, la sécurité sanitaire sera une priorité, assure la coopérative, alors que l’épidémie de Covid-19 regagne du terrain.

« Permanents, saisonniers ou transporteurs vont être briefés sur le protocole sanitaire à suivre, précise David Sergent. En plus du port du masque, il y aura des prises de températures. » L’arrêt d’un des sites de transformation, en cas de détection d’un foyer de coronavirus, pourrait en effet avoir d’importantes répercussions sur déroulement de la campagne régionale. 

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires