Votre météo par ville

Agritourisme : La requête « séjour à la ferme » en forte augmentation

20-05-2020

Actualité

Hors-champ

L’été 2020 n’aura pas les mêmes saveurs. Moins exotiques, tournées vers la nature et la ruralité. Une opportunité, peut-être, pour l’agritourisme.

Adrien Gabillet, fondateur de la plateforme AgriVillage

Vous avez lancé une plateforme dédiée à l’agritourisme. Pourquoi parier sur ce type de séjour ?

Je me suis rendu compte, en faisant venir des amis chez mon oncle à la ferme en Bretagne, que leur rencontre, leurs échanges avaient un très bon impact sur leur image de l’agriculture. L’agritourisme est très peu développé en France, contrairement à l’Italie, par exemple. J’ai donc eu l’idée, en 2019, de lancer une plateforme nationale, AgriVillage, pour réserver facilement un séjour à la ferme avec une particularité : chaque hébergeur doit proposer une expérience aux touristes. Balade en tracteur, dégustation de produits, soin des animaux…

Pensez-vous que cet été fera la part belle à ce type de tourisme ?

On constate une forte affluence sur notre site. Et sur les moteurs de recherche, la requête « séjour à la ferme » a nettement augmenté. L’isolement aussi est recherché. Le confinement a ouvert les yeux à de nombreuses personnes qui se sont rendu compte que si l’on pouvait toujours se nourrir, c’était grâce aux agriculteurs. Ils font partie des « héros ». On est toujours heureux de rencontrer nos héros, ça aide.

Qui peut proposer un hébergement sur AgriVillage ?

Dans les Hauts-de-France, une trentaine de logements sont disponibles. Pour s’inscrire, il faut justifier d’une activité agricole et d’une capacité d’hébergement : un gîte, une cabane ou même une chambre. Ce n’est pas forcément une activité à plein-temps ! Le site prend 5 % de commission sur le séjour, et 12 % de frais de dossiers sont appliqués sur le prix payé par le touriste.

Infographie et texte : Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Un léger assouplissement pour les chasseurs
Avec les nouvelles annonces du président Emmanuel Macron, les chasseurs avaient l’espoir d’être autorisés [...]
Lire la suite ...

Une cagnotte en ligne pour créer des épiceries associatives dans les villages
Une cagnotte en ligne vient d’être ouverte pour financer l’ouverture d’épiceries solidaires dans les [...]
Lire la suite ...

290 000 euros pour aider à la régénération des prairies dans les Hauts-de-France
C'est l'une des premières mesures du plan agroécologique voulue par la Région : l'aide à la régénération des pra [...]
Lire la suite ...

Il ouvre une poissonnerie à Boulogne-sur-Mer en plein confinement
Il faut presque le courage d’un marin pour ouvrir une poissonnerie en plein confinement ! C’est ce que vient [...]
Lire la suite ...

Semaine européenne de réduction des déchets : les lycées agricoles des Hauts-de-France innovent
À l’occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets qui se tient du 21 au 29 novembre 2020, cap sur les [...]
Lire la suite ...

Les robots de grandes cultures, ces nouveaux bras des champs
L'immense majorité du parc des robots agricoles français est composée de robots de traite. Mais les grandes cultur [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires