Votre météo par ville

Colza : intervenir sans gêner le travail des abeilles

30-04-2020

Actualité

Culture

Les colzas sont actuellement en floraison. Voici un rappel des consignes à prendre en compte vis-à-vis des abeilles avant toute intervention.

Le colza est une plante mellifère très prisée des abeilles. Elle est très riche en nectar et en pollen. © Terres inovia

Les colzas sont actuellement en floraison. Lors de toute intervention phytosanitaire, il convient de respecter un certain nombre de points réglementaires pour protéger les abeilles.

L’agriculture et les abeilles s’échangent en effet de précieux services. Les abeilles butinent le pollen et le nectar, et de nombreuses cultures ont besoin d’elles pour leur pollinisation. L’équilibre est fragile, mais quelques règles simples suffisent à maintenir et à préserver ces pollinisateurs sur les terres agricoles.

Conditions d’utilisation des insecticides et acaricides

L’arrêté du 28 novembre 2003, paru au Journal officiel du 30 mars 2004, interdit tout emploi d’insecticides ou d’acaricides en période de floraison ou de production d’exsudats ; ceci afin de protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs. 

Par dérogation, l’emploi d’insecticides et acaricides en période de floraison ou de production d’exsudats est cependant possible dès lors que deux conditions sont réunies et respectées : 

  • l’intervention a lieu en dehors des périodes de butinage (tard le soir, de préférence) : les abeilles peuvent être actives du lever du jour au coucher du soleil ;
  • le produit insecticide ou acaricide employé bénéficie d’une mention « abeilles ».

L’arrêté définit trois types de mention « abeilles » : 

  • un « emploi autorisé durant la floraison en dehors de la présence d’abeilles » ;
  • « emploi autorisé au cours de périodes de production d’exsudats, en dehors de la présence d’abeilles » ;
  • « emploi autorisé durant la floraison et au cours des périodes de production d’exsudats, en dehors de la présence d’abeilles ».

Éviter les dérives lors des traitements 

L’arrêté interministériel du 4 mai 2017 impose aux applicateurs de mettre en œuvre des moyens appropriés pour éviter tout entraînement des produits phytopharmaceutiques en dehors des parcelles ou des zones traitées. Il convient dans ce cadre d’éviter toute dérive des produits vers les ruches et ruchers. 

Les mesures anti-dérive lors du semis 

L’arrêté interministériel du 13 janvier 2009 précise les conditions d’enrobage et d’utilisation des semences traitées par des produits phytopharmaceutiques en vue de limiter l’émission des poussières lors du procédé de traitement en usine.

Proscrire les mélanges de produits phytopharmaceutiques

L’association de certaines molécules à visée phytopharmaceutique peut faire courir un risque important aux pollinisateurs (effets possibles de synergies). Pour cette raison, il convient d’être extrêmement vigilant en matière de mélanges et de respecter l’arrêté ministériel du 7 avril 2010

Ce dernier prévoit dans son article 8 que « durant la floraison ou au cours des périodes de production d’exsudats, au sens de l’article 1er de l’arrêté du 28 novembre 2003 susvisé, un délai de 24 heures soit respecté entre l’application d’un produit contenant une substance active appartenant à la famille chimique des pyréthrinoïdes et l’application d’un produit contenant une substance active appartenant aux familles chimiques des triazoles ou des imidazoles. Dans ce cas, le produit de la famille des pyréthrinoïdes est obligatoirement appliqué en premier ».

Les mélanges extemporanés de pyréthrinoïdes avec triazoles/imidazoles sont donc interdits en période de floraison et d’exsudation de miellat.

Chambre d’agriculture Nord-Pas de Calais

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires