https://terres-et-territoires.com/tag/cereales Actualités céréales - Terres et Territoires

céréales

La filière céréales dans les Hauts-de-France

Première région productrice de blé tendre, les Hauts-de-France sont aussi le territoire où la filière céréalière délivre la plus forte valeur ajoutée pour le tissu économique (2,3 milliards d’euros).

Découvrez le marché régional des céréales en quelques chiffres :

  • Il génère directement 50 000 emplois
  • 50 % de la surface agricole régionale dédiés aux cultures céréalières
  • 1,1 million d’hectare de surfaces cultivées
  • 9 millions de tonnes (Mt) de céréales récoltées par an
  • 1re région productrice pour le blé tendre (7,1 Mt)
  • 2,3 milliards d’euros de valeur ajoutée pour la région
  • 85 % des habitants des Hauts-de-France ont une opinion positive de la culture des céréales

Les spécificités de la filière céréales dans les Hauts de France

Sur un territoire où les deux tiers des surfaces sont consacrés à l’agriculture et aux productions végétales (céréales, betteraves sucrières, pommes de terre, endives, choux, légumes de conserve…), la région Hauts-de-France est l’un des fers de lance de la culture céréalière française. Elle produit en moyenne chaque année 9 millions de tonnes (Mt), dont 7,1 Mt de blé tendre (1re région française), 1,3 Mt d’orge et près de 450 000 tonnes de maïs.La région offre des traits morphologiques et des reliefs contrastés entre la plaine de Flandres, les collines et les bas plateaux de l’Artois et de la Picardie ou les paysages vallonnés du Boulonnais.Dans les Hauts-de-France, les activités de collecte, de stockage et de commercialisation des grains sont à la hauteur de la production céréalière régionale. Le réseau compte plus de 160 organismes, coopératives et entreprises privées de négoce, dotés d’une forte capacité de stockage.Les conditions de stockage font l’objet de démarches spécifiques afin de garantir des qualités techniques et sanitaires répondant aux plus hauts standards exigés par les transformateurs, tant au niveau local que sur les marchés export.La région des Hauts-de-France intègre de grands leaders agroalimentaires européens, voire mondiaux. Elle dispose d’un réseau significatif d’acteurs intervenant dans la première et la seconde transformation des céréales.La meunerie (17 moulins), l’amidonnerie (3 unités de production), la malterie (3 sites) et la nutrition animale sont des activités phares de la filière céréalière régionale. La production d’amidon, de glucose et d’alcool éthylique issus des céréales répond aux besoins des industries alimentaires et non alimentaires également très implantées sur le territoire : boissons, confiseries, pharmacie, papeterie, chimie…

 

Au cœur des terres

#terresetterritoires