Votre météo par ville

Une flambée des prix causée par une baisse de la production

20-08-2021

Actualité

Culture

La révision à la baisse de la production mondiale de grains a fait paniquer les marchés agricoles. Les cours se sont envolés ces derniers jours. Explications.

crédit HappyDay JL.Burnod
L’Union européenne, et la France en particulier, ne rencontreront aucune difficulté pour exporter leurs céréales. © DR

Près de 777 millions de tonnes (Mt), c’est la production mondiale de blé estimée par l’USDA, l’organisme américain de statistiques du secrétariat à l’Agriculture dans son dernier rapport publié le 12 août dernier. Un mois auparavant, ce même organisme annonçait encore une production de 792 Mt. De même, ce ne seraient plus 153 Mt d’orges qui seraient récoltées, mais 149 Mt.

Au total, près de 20 Mt de blé et d’orges seraient produites en moins par rapport à l’estimation du mois de juillet dernier. Cette nouvelle a provoqué un vent de panique sur les places de marché. À Rouen, le prix du blé a franchi le seuil de 250 € la tonne.

Dégonflement des stocks

Pourtant la nouvelle production mondiale de blé est quasiment identique à la récolte 2020. Mais c’est la consommation croît inexorablement (+16 Mt sur un an en 2021) qui vient chambouler les marchés. Ainsi, la production mondiale de blé serait déficitaire pour la seconde année consécutive.

En conséquence, les stocks mondiaux de la céréale se replieraient de 11,5 Mt d’ici la fin du mois de juin 2022, après avoir diminué de 9 Mt la campagne précédente. Et ce nouveau recul serait essentiellement supporté par les huit pays exportateurs majeurs de la planète.

Par ailleurs, malgré des prix élevés, les pays importateurs de blé ne projettent pas de réduire leurs achats (199 Mt). Mais pour faire leurs emplettes, ces pays privilégieront la proximité car le prix du fret renchérit considérablement les montants des grains importés.

Des aléas climatiques

La survenance de plusieurs facteurs climatiques explique également l’emballement des prix du blé. Les épisodes caniculaires en Russie, à l’ouest du Canada et aux Etats-Unis ont généré d’importants dégâts tandis qu’en Europe du nord, les précipitations importantes dégradaient la qualité des céréales arrivées à maturité.

Exportations françaises soutenues

Dans le bassin de la Mer Noire, seule l’Ukraine affiche un bilan de campagne 2021-2022 d’ores et déjà très positif. Le pays produirait 33 Mt (+ 8Mt sur un an) et en exporterait 23,5 Mt (+6,75 Mt sur un an). À contrario, d’ici la fin de la campagne actuelle, le Canada ne vendrait que 17 Mt de blé à des pays tiers. Aux Etats- Unis, la production de blé est dorénavant estimée en repli de 3,7 Mt sur un an. 

Dans ce contexte, l’Union européenne, et la France en particulier, ne rencontreront aucune difficulté pour exporter leurs céréales. Sur les 138,6 Mt de blé produites par les vingt-sept pays membres, 35 Mt seront vendues hors de l’UE. «Face à la situation hétérogène observée en matière de qualité sur le continent européen, l’Algérie revoit ses niveaux d’exigences », rapporte Agritel, l’organisme spécialisé dans la gestion des risques des marchés.

ActuAgri

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Pévèle : Suite aux orages de grêle, visite sur le terrain pour une demande de reconnaissance ISN
Le 9 juillet, la Pévèle était touchée par la grêle. La DDTM s'est rendue ce 17 juillet sur le terrain pour évalu [...]
Lire la suite ...

Numéro 373 : 12 juillet 2024

Série de l’été : La Lys et sa vallée alluviale (3/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Climat. Antoine Rabain (Geckosphere), apôtre de la neutralité carbone
À 43 ans, Antoine Rabain est à la tête de Geckosphère. Il met son expertise sur le climat au service de ceux qui veu [...]
Lire la suite ...

Agence de l’eau : Isabelle Matykowski nommée directrice générale
Isabelle Matykowski a été nommée directrice de l'Agence de l'eau Artois-Picardie. À l'occasion de sa prise de foncti [...]
Lire la suite ...

À Lorgies, Le Pôle Légumes recense sa biodiversité
Quelles sont les infrastructures agroécologiques les plus bénéfiques à la biodiversité ? La production agricole es [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires