Votre météo par ville

Retour sur la première édition du championnat international de la frite

07-10-2023

Actualité

C’est tout frais

Le premier championnat international de la frite s’est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance étaient au rendez-vous et les baraques à frites ont tourné à plein régime toute la journée. Un franc succès !

La friterie “Momo” apperçue dans le film Bienvenue chez les Ch’tis était exposée spécialement pour l’occasion. M.L.

L’événement, organisé par l’office de tourisme Arras Pays d’Artois, commençait à 8 heures. À dix, la Grand-Place d’Arras était noire de monde. En cause, le beau temps, grand soleil et ciel dénué de nuage, mais aussi la célébration d’un met qui fait l’unanimité : la frite. Sur la scène principale, les candidats se sont affrontés toute la journée, au cours d’une demi-finale puis d’une finale. Retour sur la première édition du championnat international de la frite.

Quatre champions sacrés

“La compétition a été prise avec beaucoup de sérieux. Nous avons fait de très belles dégustations. C’est une jolie mise en avant de la filière de la pomme de terre”, s’est félicité Francisco Moya président du CNIPT, l’interprofession des pommes de terre fraîches. Les résultats du championnat international de la frite ont été annoncés autour de 19 heures. Dans la catégorie ” frite authentique “, Aurèle Mestré, propriétaire de la friterie lilloise Mestré, l’emporte. Côté ” sauce frite “, c’est Allan Gilley Pavard, chef de l’établissement Le Verre Volé, à Paris, qui est sacré. Deux amateurs, enfin, ont décroché la première place du podium : Philippe Frenoi, de Linselles, pour la ” frite familiale ” et Clément Krupka, originaire de Magny dans le Centre Val-de-Loire, pour la ” frite créative “.

Malgré la compétition, l’esprit est resté bon enfant : ” Stressée ? Non ça va. J’ai dansé tout le long “, rit Aurélie Heraibi, qualifiée en finale de la catégorie frite créative avec son époux Ludwig. Ils sont venus avec leurs enfants qui leur sautent dans les bras. ” Nos premiers supporters… Et nos premiers goûteurs ! “ s’exclame Aurélie Heraibi, avant d’enlever son tablier jaune, floqué ” championnat international de la frite “.

Les partenaires présents

Les ” goodies ” ne manquent pas sur l’événement : bobs, casquettes, sac en toile, brodés de cornets de frites. Parmi les partenaires présents, Blanc de Bœuf qui commercialise de la graisse de bœuf pour friture, le Crédit Agricole, Hedmag, qui conçoit des commerces mobiles (des baraques à frite en d’autres termes). Mais aussi les établissements Desmazières, qui distribuent des sacs de pomme de terre de la variété Artémis. ” On souhaite en faire la promotion, car elle est parfaite pour les frites et représente une excellente alternative aux Bintje, qu’on cultive de moins en moins “, explique Sylvain Lenglet, directeur commercial de la société. À chaque sac distribué (à une file d’attente interminable de personne), un mot sur la variété. ” En tant que semencier on n’est jamais en première ligne avec les consommateurs, alors ce championnat de la frite à Arras, c’était une occasion à ne pas manquer “, poursuit Sylvain Lenglet.

Une ambiance survoltée

Plus loin, des jeux en bois, une course en sac à patate, une fanfare, les friteries Momo (Bienvenue chez les Ch’tis) et celle du film Les Tuches 3 aussi. Et pour se restaurer, des frites bien sûr, des frites partout et, là aussi, c’est d’ailleurs peut-être le seul point noir de l’organisation, des queues interminables. ” C’est un vrai succès, les gens sont venus très nombreux “, se réjouit Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jury du championnat, qui a dispensé, une heure durant, une ” master class ” sur la recette de frites réussies.

L’ambiance aussi, était au rendez-vous. Certains candidats étaient venus avec leurs supporters, qui les encourageaient dans un joyeux brouhaha. Pour soutenir Yannick Leurs, finaliste de la catégorie ” frite familiale “, nombre d’habitants de la ville de Berthen s’étaient déplacés, parés de déguisements, frites géantes en plastique et pancartes d’encouragement. Le maire de la ville avait affrété un bus exprès. ” C’est comme ça, on aime faire la fête en Flandre, notre réputation nous précède “, s’exclame une jeune supportrice. Chauds comme une baraque à frite !

Marion Lecas

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Découvrez le supplément élevage – Avril 2024

Numéro 360 : 12 avril 2024

3 questions à Quentin Blond,vétérinaire et président du Conseil régional de l’ordre des vétérinaires pour les Hauts-de-France
  quentin blond, vétérinaire et président du conseil régional de l’ordre des vétérinaires pour les Haut [...]
Lire la suite ...

Mettre en commun ses forces pour mieux fonctionner
Travailler en Coopérative d'utilisation des matériels agricoles peut favoriser le bien-être des éleveurs en leur lib [...]
Lire la suite ...

La traite, un moment clé à ne (surtout pas) négliger
La traite est un moment important de la journée, mais elle peut aussi s'avérer pénible, à la fois pour le trayeur et [...]
Lire la suite ...

Une charte pour le bien-être animal
Créée en 1999, la charte des bonnes pratiques d'élevage ne cesse de s'adapter aux demandes sociétales et réglementa [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires