Votre météo par ville

Nord céréales : « Notre activité a été boostée par la crise du Covid-19 »

24-06-2020

Actualité

C’est tout frais

Nord céréales a exporté un peu plus de 2,8 millions de tonnes de céréales entre juillet 2019 et juin 2020. Le troisième silo portuaire de France confirme son dynamisme.

Joël Ratel et Lauren Bué, directeur et président de Nord céréales. © Nord céréales

« Paradoxalement, et contrairement à de nombreux autres secteurs, notre activité a été boostée par la crise du Covid-19. Les quantités exportées ont atteint un très haut niveau cette année. De plus, la qualité des récoltes a été unanimement saluée. Cette campagne est donc un grand cru pour l’exportation de nos céréales », se réjouit Joël Ratel, directeur général de Nord céréales.

En effet, sur l’exercice 2019-2020, ce ne sont pas moins de 2,4 millions de tonnes de blé qui auront été exportées au départ du port de Dunkerque vers les meuneries des pays étrangers. Un chiffre auquel il faut également ajouter les exportations d’orges (fourragère et brassicole) et de pulpes sèches pour atteindre un volume total de 2,8 millions de tonnes exportées, toutes productions confondues.

« L’engagement de tous les acteurs de notre filière »

« Une réussite rendue possible par l’engagement de tous les acteurs de notre filière qui se sont mobilisés de manière exemplaire toute l’année, et tout particulièrement ces derniers mois, pour honorer les commandes de pays étrangers », complète Laurent Bué, président de Nord céréales.

Des dockers aux mariniers, en passant par les exportateurs, les coopératives, les négoces, les chauffeurs routiers ou encore les équipes de Nord céréales, tous ont répondu présent au plus fort de la crise pour permettre de tenir la cadence nécessaire. « En dépit du contexte, nos équipes ont été sur le pont 24h/24 et 7j/7 pour garantir les délais de livraison. Nos clients sauront se souvenir de notre professionnalisme », souligne Joël Ratel.

« En dépit du contexte, nos équipes ont été sur le pont 24h/24 et 7j/7 pour garantir les délais de livraison. Nos clients sauront se souvenir de notre professionnalisme »

Joël Ratel

Car cette année atypique rappelle également la nécessité primordiale des exportations de céréales, tant pour l’agriculture française que pour la sécurité alimentaire mondiale.

« Ce haut niveau d’exportations révèle avant tout le besoin crucial de nombreux pays étrangers à sécuriser des stocks alimentaires en période de crise. À l’heure où l’on parle de relocalisation, il est important de prendre conscience que nous ne sommes pas tous autosuffisants : la sécurité alimentaire dépend de l’équilibre entre importations et exportations, tel est l’enjeu pour Nord céréales », conclu Laurent Bué.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Numéro 281: 23 septembre 2022

César Losfeld au service de la raclette
Reprise en 2018 par l'entreprise d'affinage roubaisienne César Losfeld, la Fromagerie des régions, à Maroilles, produ [...]
Lire la suite ...

Bio. Elle joue la débrouille pour assurer son avenir
Agnès Kindt est frappée de plein fouet par la crise qui touche l'agriculture biologique. La maraîchère à Houplines [...]
Lire la suite ...

Euralimentaire. Dans l’antre du marché de gros
Deuxième au national derrière Rungis, le marché de gros Euralimentaire de Lomme ouvre ses grilles aux professionnels [...]
Lire la suite ...

Une nouvelle distillerie au Quesnoy
Partageant le même toit que la brasserie traditionnelle de l'Avesnois, la distillerie artisanale CQFD s'apprête à ouv [...]
Lire la suite ...

De l’usine automobile aux champs de patates
Après avoir été ingénieure automobile, Cécile Fléchel-Lebrun a finalement eu envie de reprendre les rênes de l'ex [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires