Votre météo par ville

Moisson: une qualité dégradée par les pluies estivales

18-08-2021

Actualité

C’est tout frais

FranceAgriMer a dressé un premier bilan de la moisson 2021 à l’échelle française. La qualité des grains reste dégradée dans l’ensemble.

Marchés agricoles : effets contradictoires du Coronavirus«
La qualité du blé tendre est irrégulière. © DR

Si la moisson présente des rendements supérieurs à la moyenne quinquennale pour les principales céréales à paille, certains critères de qualité s’avèrent dégradés par les pluies estivales, a indiqué FranceAgriMer avec les instituts techniques Arvalis et Terres Inovia, le 16 août 2021.

En blé tendre, le poids spécifique (PS) est «irrégulier et en retrait par rapport au potentiel des variétés», selon un communiqué. L’indice de Hagberg apparaît «globalement satisfaisant», malgré quelques faiblesses. Le taux de protéines semble plutôt bon.

En orge d’hiver, le PS est jugé «assez faible» mais sans conséquence pour l’utilisation fourragère. Les teneurs en protéines, «majoritairement situées entre 10 et 11%», répondent à la demande brassicole, avec aussi des calibrages satisfaisants «à l’échelle régionale».

Des grains dégardés

Côté blé dur, l’indice de Hagberg est «dégradé dans certaines régions». Les autres critères de qualité montrent une situation hétérogène selon les bassins, avec notamment dans le Centre un PS «assez faible». Les taux de grains mouchetés, mitadinés sont «relativement contenus».

Concernant l’orge de printemps, les taux de protéines sont en majorité satisfaisants, les calibrages «assez hétérogènes» et régulièrement au-dessus de 80%. Quant au pois, il affiche un PMG (poids de mille grains) en retrait, une qualité hétérogène sur le plan visuel, humidité, impuretés.

À lire aussi :

La récolte française de colza pourrait atteindre 3,3 millions de tonnes

AgraPresse

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Rencontre avec Christian Huyghe, le directeur scientifique agriculture de l’Inrae
Originaire des Flandres, le directeur scientifique de l’Inrae Christian Huyghe fait le lien entre injonctions ét [...]
Lire la suite ...

Institut de Genech : les élèves formés au risque électrique
La MSA, RTE et Enedis sont intervenus à l’Institut agricole de Genech (59) mercredi 24 novembre pour sensibiliser [...]
Lire la suite ...

La chicorée : une boisson vintage ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d’une image désuète. Et pourtant, elle n’en reste p [...]
Lire la suite ...

Viande : Le logo rouge pour garantir le local et la qualité 
Agriviandes, société de transformation de viande basée à Haut-Lieu, dans l'Avesnois, vend sur le marché de la resta [...]
Lire la suite ...

La chicorée, une alliée pour affronter l’hiver 
Si la chicorée s'apprécie en boisson chaude, pour remplacer la café par exemple, elle peut aussi se consommer en d [...]
Lire la suite ...

Démodée, la chicorée ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d'une image désuète. Mais la racine n'a pas dit son dernier [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires