Votre météo par ville

Alimentation animale : des prix élevés « pour encore quelques mois »

11-01-2021

Brèves

Élevage

La flambée des aliments pour le bétail – dans le sillon des céréales et oléoprotéagineux – est «une tendance amenée à s’installer pour encore quelques mois», prévient François Cholat, le président du Snia (fabricants d’alimentation animale), cité dans un communiqué du 7 janvier 2021.

Cette hausse «est une réalité que les filières françaises doivent intégrer dans leur stratégie», insiste-t-il. Entre décembre 2020 et décembre 2019, l’indice IPAA (prix de 16 matières premières matières utilisées par les fabricants) a gonflé de 19,7%. En cause, de mauvaises récoltes de colza et de maïs en UE et «dans les principaux producteurs», ainsi que la sécheresse en Amérique du Sud.

À lire aussi : Alimentation animale, vers une hausse du prix pour les éleveurs

À quoi s’ajoutent «l’augmentation spectaculaire de la demande [chinoise] en soja» et des restrictions d’exportations (Argentine, Russie), précise M. Cholat. Les fabricants «travaillent d’arrache-pied (…) afin de limiter au maximum le surcoût pour l’élevage français», affirme le Snia, citant la «diversification des flux d’approvisionnements», la «révision des formules» et l’«optimisation des coûts logistiques». Mais, d’après François Cholat, «l’exercice a ses limites», avec des hausses de 17,9% en un an pour l’aliment poulet (indice Itavi), et de 5,4% pour le porc (Ifip).

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Interview de Jean-René Lecerf : « Le Nord, département le plus rural de France »
Jean-René Lecerf, président sortant du conseil départementaldu Nord, réaffirme le rôle du Département et le lien f [...]
Lire la suite ...

Dans le plan de relance, des aides pour propager la biosécurité
Les Groupements de défense sanitaire (GDS) ont lancé au printemps 2021 un plan national biosécurité. Principal dispo [...]
Lire la suite ...

Méthane : Cargill vendra des masques pour les vaches dès 2022
Après le masque à toutes les sauces pour les humains, le masque pour vaches ? Par pour les mêmes raisons, cependant. [...]
Lire la suite ...

Arrêté abeille : les pomiculteurs furieux contre la notion de «zone de butinage»
À la suite de la présentation, le 7 juin 2021 aux parties prenantes, du projet de révision de l’arrêté abeill [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : les eurodéputés pour l’abandon des cages après étude d’impact
Le Parlement européen a adopté le 10 juin à une large majorité une résolution en réponse à l’initiative citoyen [...]
Lire la suite ...

Plein boum dans la vente des fraises pour le Marché de Phalempin
En pleine récolte de fraises, la coopérative du Marché de Phalempin utilise plusieurs typesde commercialisation pou [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires