Votre météo par ville

Dans le Valenciennois, visite d’un silo au temps du Covid-19

02-07-2020

Actualité

Culture

En pleine période de moisson, 150 à 180 véhicules par jour viennent livrer du grain au silo de Rouvignies (59), appartenant au groupe Carré. Sans compter l’arrivée à quai de plusieurs péniches depuis le canal de l’Escaut. Un balai d’engins et de personnes qu’il faut organiser et sécuriser face au risque de propagation du coronavirus.

Visière sur la tête, Jean-Michel Corteyn s’apprête à voir la moisson autrement cette année. © DR

Derrière son poste, à l’accueil du site du groupe Carré, à Rouvignies (59), Jean-Michel Corteyn croise chaque personne qui arrive au silo. Visière, masques, produits désinfectants… le responsable de ce dépôt près de Valenciennes a de quoi se protéger et protéger les autres. 

Avant le « rush » de la moisson, il a préparé son lieu de travail en mettant en place des moyens de lutte sanitaire contre le Covid-19.

Distanciation et périmètre de sécurité sanitaire

Le bureau de contrôle de Jean-Michel Corteyn est situé à l’entrée du silo, face au pont-bascule qui sert à peser les bennes remplies de grains. Sur les vitres, un rappel des gestes barrières, à destination des salariés et des chauffeurs, est affiché en grand.

« Devant le guichet, où les agriculteurs viennent déposer leurs bons de livraison, nous avons agencé un périmètre de sécurité, explique-t-il. Une seule personne peut entrer à la fois dans le local. » La porte de ce dernier reste ouverte en permanence pour éviter tout contact et aérer l’espace.

Retrouvez notre grand format sur la moisson 2020 de A à Z , en cliquant : ici.

Le responsable du site assure également qu’il lave le comptoir toutes les deux heures. « Ça nous prend du temps, bien sûr, de mettre en place ces mesures préventives, mais nous les respectons car la vigilance n’est pas levée face au coronavirus. Avec mes collègues, nous adoptons une distance d’un mètre minimum lorsque nous travaillons ensemble. Ce sera comme ça tout l’été au moins, avec toutes les personnes que nous croiserons, poursuit Jean-Michel Corteyn. C’est un ensemble de petites habitudes à prendre et à garder, même avec le stress et le temps fort que représentent la moisson. » 

« Les mariniers restent sur leurs bateaux »

Implanté sur les rives de l’Escaut, ce silo du négociant Carré a une capacité de 55 000 tonnes de céréales. Dans les 22 cellules du site sont essentiellement stockés du blé, mais aussi des orges brassicoles, des pois jaunes, du colza et des escourgeons. Une fois vendues et chargées au fond des cales, toutes ces denrées agricoles quittent les lieux par voie fluviale.

Entre les personnels du silo et les conducteurs de péniches, là encore, il a fallu s’adapter. « Lorsqu’ils approchent du quai, les mariniers s’annoncent par téléphone, indique Jean-Michel Corteyn. Les transactions se font désormais au maximum par mail, comme ça, ils restent sur leurs bateaux. Jusqu’alors, les mesures barrières sont comprises et respectées par les personnes avec qui nous collaborons. Tout le monde a conscience que le Covid-19 est un ennemi invisible. Il faut rester en alerte, y compris durant la campagne céréalière qui va commencer dans quelques jours. » 

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : on a testé… être membre d’un jury de produits laitiers
Un concours de produits laitiers fermiers est organisé à chaque édition de Terres en fête. Cette année, la rédacti [...]
Lire la suite ...

Le potager exemplaire du lycée Louis-Pasteur de Lille
Depuis plusieurs années, les adhérents du club Nature et culture du lycée Louis-Pasteur de Lille travaillent et entre [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires