Votre météo par ville

Fraises. Une récolte 2019 fructueuse

22-08-2019

Actualité

Culture

Le chaud mois de juillet 2019 n’aura pas eu raison des rendements de fraises cette année. La récolte est revue à la hausse par rapport à l’année précédente. Le point dans la région.

Star des fruits rouges produits dans la région, la fraise laisse cette année un goût de réussite. La récolte est en grande partie terminée. « Le marché est très demandeur en début de saison, la récolte se fait en grande partie à cette période, explique Camille Bottiau, président de l’association Fruits rouges en Nord. Au fil de l’été, les fruits à noyau sont davantage demandés. Les producteurs de fraises étaient plutôt déçus du marché d’été. » Cette année, la récolte a débuté vers la mi-avril, assez tôt donc.
« Les deux semaines de soleil en février ont profité aux fraisiers, rappelle Cécile Benoist, conseillère fruits rouges à la chambre d’agriculture Nord Pas-de-Calais. Malheureusement, les conditions n’étaient pas optimales pour récolter de gros volumes. » Par la suite, la récolte s’est plutôt bien déroulée mis à part les quelques jours de canicule. « La chaleur a fait mûrir les fruits avant qu’ils n’aient le temps de grossir, regrette la conseillère. Certains plants ont également souffert de la chaleur, surtout ceux repiqués récemment. »
À ce jour, ce qu’on appelle la « petite récolte » débute. Elle consiste à ramasser les petits fruits des fraisiers remontants plantés début juillet en prévision de la récolte 2020. Les conditions plus fraîches du mois d’août permettent aux plants de bien reprendre.
Rendements à la hausse
Une belle récolte 2019 est annoncée, avec des rendements qui semblent supérieurs à l’année précédente.    « À la même date, en 2018, les rendements étaient moindres, ajoute la conseillère en fruits rouges. Les plants avaient souffert de sécheresse en juin. » Ainsi, en fraisiers remontants, on peut annoncer un rendement moyen supérieur à 1 kg/plant et pour les autres entre 450 et 600 g/plant. Bien sûr cela varie selon les plants et la conduite de la culture. « Le bel automne de l’année dernière a permis d’avoir de bonnes conditions florales, rappelle le président de Fruits rouges en Nord. C’est important pour générer une récolte abondante l’année suivante. »
Bon état sanitaire général
Comme chaque année, les attaques de drosophiles sont apparues au début du mois de juillet. « Mais la chaleur de juillet a permis de limiter leurs ravages », reconnaît Cécile Benoist. Pour certains, cette mouche les incite à terminer leur récolte plus rapidement. « Ces attaques nous refroidissent, cela demande du temps pour épurer les plants, déclare Camille Bottiau. D’autant plus que les méthodes de contournement sont peu efficaces. »
Toutefois, les questions sanitaires ont été gérées correctement. « Les pucerons, les acariens, les thrips et les punaises étaient présents comme chaque année mais les dégâts ont été contenus, explique Cécile Benoist. Niveau maladie, les agriculteurs ont rencontré un peu de pourriture mais la sécheresse a vite enrayé ce fléau. L’oïdium, lui, était présent sous abris. »
Coté prix, le marché se maintient. « En général, les prix moyens constatés sont de 6 euros le kilo pour les ventes en gros et 8 euros pour les ventes au détail », précise Camille Bottiau.
D’ici le 15 septembre les quantités récoltées devraient s’affaiblir, la demande n’étant plus au rendez-vous. Sauf pour certains producteurs qui récoltent leurs fraises jusqu’en novembre pour approvisionner certains marchés.
Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires