Votre météo par ville

Le lycée de Radinghem prépare sa conversion à l’agriculture bio

11-03-2021

Actualité

Élevage

Le lycée agricole de Radinghem, dans le Pas-de-Calais, met le cap vers le bio. Il doit pour cela trancher d’ici la fin de l’année scolaire entre trois scénarios. Explications.

brebis moutons ovins lycée agricole radinghem
Essentiellement connu pour ses formations agricoles, le lycée agricole de Radinghem (62) propose notamment un certificat de spécialisation Conduite d’un élevage ovin viande. © Lycée de Radinghem

Les brebis et vaches du lycée agricole de Radinghem (62) produiront bientôt du lait bio. Accompagné depuis début 2020 par Bio en Hauts-de-France pour son étude de faisabilité technique, l’établissement met le cap vers le bio pour 2022.

« Ce ne sont pas des choses qui se font d’un jour sur l’autre. Surtout quand on a la vocation d’être une vitrine régionale, affirme Éric Randon, proviseur du lycée. L’exploitation est un support pédagogique. Les choix ne peuvent pas se faire sans une convergence des équipes pour recouper les besoins des enseignants. »

Essentiellement connu pour ses formations agricoles, le lycée de Radinghem compte environ 300 élèves : deux tiers de lycéens, et un tiers d’apprentis.

Trois scénarios envisagés pour la conversion

Le lycée hésite entre trois scénarios. « Dans le premier, on conserve de la culture sur l’exploitation : méteil, protéagineux, céréales, maïs… Exclusivement pour l’alimentation des brebis et des vaches, explique Hortense Leberrigo, directrice de l’exploitation du lycée. Dans ce cas, on conserverait notre système de pâturage tournant dynamique à la journée. Il faudra alors trancher la question du désherbage mécanique, notamment en termes d’investissements matériels et techniques. »

Dans le second scénario, le lycée pourrait se tourner vers « un modèle 100 % herbager, toujours avec pâturage dynamique mais aussi avec affouragement vert ». Comprenez un pâturage de jour, et une coupe de l’herbe pour la mettre à disposition des animaux la nuit.

Dernier cas de figure : « uniquement du pâturage, y compris la nuit. Nous passerions alors à un système mono-traite : les vaches ne seraient plus traites qu’une fois par jour au lieu de deux, moment auquel nous irions les chercher au champ ».

Pas de mauvais choix dans tous les cas

Impacts des deux derniers systèmes envisagés : le regroupement des vêlages. « On ferait vêler en fin d’hiver de façon à avoir le pic de production de lait en même temps que la pousse de l’herbe ».

Majoritairement productrice de poudre de lait, la Prospérité fermière, à qui le lycée livre sa production, ne serait pas dérangée par ce changement de rythme.

Cerise sur le gâteau : « Les études de conversion de ces trois scénarios, effectuées sur les résultats de 2019, indiquent toutes un excédent brut d’exploitation positif. C’est une vraie force. »

Début de conversion envisagé en mai 2022, et choix du système d’ici la fin de l’année scolaire.

Lucie De Gusseme

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Découverte d’un nouveau foyer d’influenza aviaire ce week-end
Ce week-end, un nouveau foyer d’influenza aviaire a été découvert sur la commune de Winnezeele. Le 26 novembre, un [...]
Lire la suite ...

David Saelens, nouveau président de la section Nutrition Animale de La Coopération Agricole
A l’issue d’un conseil de section, les membres de La Coopération Agricole Nutrition Animale ont élu, le 1er décem [...]
Lire la suite ...

L’assurance récolte officiellement lancée
Le Gouvernement a présenté le 1er décembre, le projet de loi sur l’assurance récolte en Conseil des ministres. Av [...]
Lire la suite ...

La Flandre mise sur la pomme de terre
Lors de son assemblée générale annuelle, la coopérative La Flandre a présenté ses résultats, adossés au groupe N [...]
Lire la suite ...

Annulation de la fête de la dinde à Licques
La Covid-19 aura eu raison de la fête de la dinde pour la deuxième année consécutive. En effet, l’événement, [...]
Lire la suite ...

« L’Union européenne veut devenir une puissance normative »
Lors de la session de la chambre d'agriculture du Nord-Pas de Calais organisée le 29 novembre, Thierry Pouch, économi [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires