Votre météo par ville

Radinghem. Une nuit au lycée pour dénoncer les difficultés de l’enseignement agricole

10-05-2019

Actualité

#Tracetonsillon

Une partie de l’équipe pédagogique du lycée agricole public de Radinghem (62) a passé la soirée du 9 mai 2019 dans l’établissement pour dénoncer la dégradation annoncée des conditions d’apprentissage des élèves et étudiants et des conditions de travail et d’emploi.

Radinghem_nuit_9maibis
Dans le Nord et le Pas-de-Calais, les équipes du lycée de Radinghem ont dénoncé “la reprise des suppressions de postes dans l’Éducation, conjuguée avec des contre-réformes à l’économie”. © DR

Plusieurs dizaines d’établissements agricoles se sont mobilisés le 9 mai 2019 partout en France, à l’appel des syndicats CGT agri, FO enseignement agricole, SNETAP-FSU, SUD Rural équipement. Dans le Nord et le Pas-de-Calais, les équipes du lycée de Radinghem ont dénoncé “la reprise des suppressions de postes dans l’Éducation, conjuguée avec des contre-réformes à l’économie (du lycée, des seuils de dédoublements…)“, qui “met en difficulté le lycée agricole de Radinghem dans sa préparation de la rentrée 2019, comme l’ensemble des lycées de l’enseignement agricole public“.

Les manifestants de Radinghem déclarent dans un communiqué que “l’instance académique, la Draaf-SRFD, a annoncé une baisse de la dotation globale horaire de 2,66 % sur les trois années qui arrivent pour les établissements agricoles publics des Hauts-de-France. Ceci représente une diminution de 7 502 heures, soit l’équivalent de 5 classes ou de 11 postes. Pour parvenir à cet objectif, la Draaf-SRFD propose de déstructurer l’enseignement agricole public des Hauts-de-France en croisant les parcours de l’apprentissage et du scolaire temps plein, en mixant les publics (apprentis et élèves), en instaurant des parcours composites“, indique le document. Selon eux, la Draaf-SRFD aurait déjà profité de la réforme du bac général et technologique pour économiser 1 500 heures à la rentrée 2019.

L’équipe pédagogique de Radinghem a déjà décidé d’accentuer le bras de fer engagé en prolongeant la mobilisation pour la fonction publique du 9 mai. Elle prévoit de se joindre à la manifestation parisienne du 18 mai et à la mobilisation de l’enseignement agricole public des Hauts-de-France du 21 mai devant la Draaf-SRFD d’Amiens.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Potager : Les 1 000 plantes du jardin de Yann Lebœuf
Yann Leboeuf est un passionné de jardinage et de botanique. Depuis plus de 30 ans, il s'occupe de son jardin qu'il a d [...]
Lire la suite ...

Point météo : Mai 2023, entre instabilité et ensoleillement
Rendez-vous chaque début de mois avec Patrick Marlière, directeur du bureau d'expertise météorologique Agate. Notre [...]
Lire la suite ...

Betteraves : Comment réduire les intrants ?
Le campus agro-environnemental de Tilloy-lès-Mofflaines a accueilli une série d'ateliers pour répondre à une questio [...]
Lire la suite ...

Damien Dubrulle : « J’ai deux choses en tête : l’innovation et l’international »
Le Nordiste Damien Dubrulle, à la tête de la success story Downs, vient de prendre la présidence d'Axema, le syndicat [...]
Lire la suite ...

JNA : Trois jours pour découvrir l’agriculture et ses métiers
C'est l'un des rendez-vous incontournables d'échanges entre le public et les professionnels du monde agricole, les jour [...]
Lire la suite ...

Marché en berne : Unéal mise sur l’expertise
Après une année 2022 où les prix ont fait le grand écart, la coopérative Unéal mise sur l'expertise pour pouvoir p [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires